bout_avant_fespage précédente:
Fondouq LABBATA
impressionnantes tanneries FES

 

maroquineries en vente aux Tanneries Chouwara FES Maroc

En décembre 2005,comme la plupart des touristes visiteurs, j'avais suivi un... - plus rabatteur que - ... guide ... Ainsi, après être passée par 2 ou 3 étages d'un dédale de pièces remplies jusqu'à la gueule de maroquineries en tous genres, je m'étais retrouvée dans une terrasse, avec vue privilégiée sur les godets colorés et la grande activité, autour et dans ces fosses, d'hommes aux pantalons retroussés... j'en avais ramené à l'époque de belles et dérangeantes diapos... qui hélas dorment maintenant dans mes placards.

Hiver 2008/2009, j'y suis retournée sans m'y sentir concernée par la place de Touriste-météore-consommateur qu'on aurait bien voulu m'assigner.

Dans cette page :

En hommage au travail des TANNEURS ...
CLIC! sur PHOTOS pour les voir en GRAND

 

les terrasses hameçon des maroquiniers

Vue d'ensemble des Tanneries Chouwara FES Maroc Cuves à teinture et bacs de trempage Tanneries Chouwara FES Maroc

************

Babouches multicolores Tanneries Chouwara FES MarocTrois ans plus tard, nous sommes le 26/12/09... Vendredi, jour de grande prière, congé... très peu d'hommes au travail là en-bas...Après les trois rapides explications-alibi, le "guide" me laisse regarder... Son travail reprendra à la descente, en repassant beaucoup moins pressé et plus bavard dans les pièces traversées au pas de course à la montée...

Oui..., mais non !...
Je le laisse devant un tagine, lui: "attends!...attends!..."/ moi: ..."bon appétit, bi-saha!", et m'en retourne seule ...

Dans Derb Chouwara, maintenant, je longe les tanneries sur la gauche, les yeux sur ces murs humides et sombres, tourne dans une ruelle tout aussi sombre, puis encore à gauche, petite impasse... avec décidémment le besoin d'une rencontre d'un autre type...

▲ haut


 

les tanneries Chouwara de l'intérieur

Accès travailleurs Tanneries Chouwara FES Maroc

Face à cette ouverture dans les murs
qui permet l'accès à l'intérieur des tanneries,
assis sur une marche dans cette impasse obscure,
deux hommes papotent doucement,
mégots accompagnant les gestes..

La discussion s'engage,
avec gentillesse et respect,
eux, curieux de moi et moi, curieuse d'eux...

les tribunes à touristes vues d'en-bas Tanneries Chouwara FES Maroc

L'un me propose de visiter l'intérieur...
Français difficile qu'il essaye de rendre précis
en me demandant les mots justes...
étrangeté... se retrouver sous les regards des tribunes
dont je n'avais pas mesuré le nombre vu d'en haut.

étrangeté... la beauté de ces pierres,
l'intelligence des savoir-faire archaïques fondateurs ...
je me laisse guider avec humilité et bonheur
dans ce tout très particulier,
vieux de 5 ou 6 siècles ...

les cuves à teinture Tanneries Chouwara FES Maroc godet rouge Tanneries Chouwara FES Maroc

... découvrir en empruntant des trajets sinusoïdaux
entre les cuves...
mon hôte me recommande d'assurer mes appuis, ça glisse.

certaines teintures doivent être faites à l'abri de la lumière

Cuves de teinture à l'abri de la lumière Tanneries Chouwara FES Maroc Semie obscurité nécessaire à la teinture jaune Tanneries Chouwara FES Maroc

 Lumière jaune Tanneries Chouwara FES Maroc  En particulier des sanguines ou ce jaune éclatant

  Plusieurs bains/séchages sont nécessaires, les séchages intermédiaires se font sur les terrasses, sur un lit de paille. Le dernier séchage peut se faire sur les flancs de montagne à l'extérieur des remparts, vers Bab Guisa et sous les tombeaux des Mérinides.

voir l'album-photos "FES... Les tanneries"

 

âne bâté de peaux Tanneries Chouwara FES MarocLes ânes assurent les transports

 

eaux usées rejetées dans Oued Boukhrareb

 

 

Il existe 3 lieux de tanneries à FES, des petites près du fondouq Nejjarine, derb Chorba... des à peine plus grandes près de bab Aïn-Zleten... et celles de Chouwara, de loin les plus importantes, construites près de l'oued BOUKHRAREB juste avant qu'il franchisse les remparts pour sortir de la médina... Après les teintureries de Sebbaghine, cette rivière alimente les tanneries Chouwara... et en récupère aussi les eaux usées ...  plus tout ce qu'on peut imaginer venir s'y rajouter dans la ville... malaise à l'idée de toute la pollution accumulée au fil des ans...

▲ haut


 

la préparation des peaux avant teinture ...

Faîtes honneur aux images... clic!/photos...

... se fait aussi ici
d'abord les bains de chaux, plusieurs jours...
Balots de laine morte Tanneries Chouwara FES Maroc bains de chaux et bains de fientes de pigeons Tanneries Chouwara FES Maroc

... pour le délainage
puis trempage dans un mélange fientes de pigeons/urine
pour assouplir la peau raidie par la chaux
Bacs de lavage Tanneries Chouwara FES Maroc Pestilences fientes et urine Chouwara FES Maroc
sans oublier les rinçages et lavages intermédiaires
mais heureusement, le progrès !?... vient aider
inquiétantes machines-à-laver dangereusement électriques...
Machines à laver électrifiées Tanneries Chouwara FES Maroc calage position stop d'une lessiveuse Tanneries Chouwara FES Maroc

et pour enlever les odeurs, trempage
4 ou 5 jours dans un bain de son de blé
Bains de son de blé Tanneries Chouwara FES Maroc

le tannage se parfait
dans des bains d'écorces de mimosa
qui donnent aussi au cuir sa couleur "naturelle"
... à partir de là, on peut teindre ...

▲ haut


 

... et ... ici ... tout autour ...
derrière lucarnes et petites portes,
on vit ...

les logements des tanneurs Chouwara FES Maroc  logement sur le lieu du travail Tanneries Chouwara FES Maroc  la place de l'homme_habitations des Tanneries Chouwara FES Maroc

... dans des pièces comme des cases,
à la fois chambres, ateliers
et parfois entrepôts ...
Mais dans ces tanneries
je sens le peu de place faite à l'homme ...
l'espace est entièrement dédié
au travail des peaux...
Hygiène, sécurité...?

chez mon guide Tanneries Chouwara FES Maroc  dernier affinage et peaufinage Chouwara FES

L'homme qui m'a fait visiter, célibataire
habite l'une de ces pièces.
3m sur 3, un matelas roulé dans un coin
quelques habits sur 2 barres de bois
fichées directement dans les murs à travers un angle
et des peaux entassées ...
Parallèle à l'un des murs, à +/- 80cm du sol,
une poutre traverse la pièce,
des peaux étendues dessus
et, au sol, un outil à drôle de manche...

▲ haut


 

l'Amour du Métier
les mots du tanneur

merci à lui J'ai oublié son nom mais j'en garde un souvenir profond. Pendant qu'il s'appliquait en prenant le temps, à tout, vraiment tout, me montrer, m'expliquer, à vouloir m'apprendre les processus, avec gentillesse, me transmettre, donner les noms arabes, les traduire, les répéter lentement, attentif, en articulant pour que je les retienne... je découvrais qu'on peut avoir ici, malgré la dureté des conditions, l'amour de son travail. J'entendais sa fierté d'être tanneur, sans doute son bonheur ... il parlait comme s'il était lui-même encore étonné et émerveillé de ces savoir-faire venus d'un autre-âge ... J'en étais surprise, il l'a compris au ton de ma question sur la pénibilité de ce travail  " c'est dur?...oui, bien sûr, c'est dur!... mais surtout quand il pleut... aujourd'hui ça va!...quand il pleut plusieurs jours, c'est très dur d'être dans les cuves...et puis, tu peux pas faire sécher les peaux, c'est plein de problèmes... mais j'aime ce travail, ça fait 15 ans que je travaille à Chouwara!... c'est mon métier...et j'aime parce-que tout ce qu'on fait est naturel...la chaux, les fientes, les couleurs... ça ne peut pas te faire de mal, c'est naturel...j'aime faire ce travail, ce qu'on fait, c'est beau!..." il me dira quand même que les vieux ont des rhumatismes, avec l'eau... et mal aux articulations.
Que fait-il de son temps libre? ... Non, il n'a pas envie de sortir d'ici ...Pour faire quoi?... Pour aller où?... sa famille est "loin", dans les montagnes... il est bien ici, avec ses amis... pendant son temps libre, il discute avec ses amis ou il en profite pour affiner dans sa chambre des peaux pour son propre compte, ça lui fait un peu plus d'argent. Il m'amène "chez lui" et me montre les peaux, l'outil, la technique... le cuir va devenir très fin et très souple, il m'en donne une à toucher, déjà travaillée, me la présentant comme un objet précieux, en attendant de moi que je sache en apprécier la qualité... et, à voir son grand sourire, je veux bien le croire quand il dit aimer son travail... puis, m'ayant tout montré, il me raccompagne jusqu'à la sortie ...

▲ haut


bonjourretour vers
SOMMAIRE FES

retour accueil                    
retour à l'accueil