pour_retour_page_pr_c_dente_marocpage précédente:
de ZAGORA à MARRAKECH,
le retour...


 

6/01... Marrakech, retour dans le monde

Sur Marrakech, température anormalement élevée pour la saison....et encore plus de monde qu'à mon dernier passage.

palais_de_la_Bahia_spirale

La poussière de Marrakech est crasseuse.

Je réalise que dans toute la région de Zagora la poussière est omniprésente partout et recouvre tout.

Le soir, quand vous vous y lavez le visage, votre gant se couvre de traces ocres. Elle uniformise tout. Une table en terrasse aura toujours une pellicule de cette poussière. Elle pénètre même l'intérieur des maisons. On vit avec et bizarrement, on n'a pas un sentiment de saleté comme ici à Marrakech. A Zagora, le sentiment d'une contrainte difficilement contournable et finalement acceptée. Mais pas la crasse.

palais_de_la_Bahia_mosaïque_sol

D'autres différences. À Zagora, très peu de femmes sont en djellabas.

Elles sont habillées de tissus légers comme des voiles qui ondulent avec leurs mouvements et l'air. Elles se drapent dedans un peu comme les femmes de Essaouira s'entourent de leurs lourds haïks de laine écrue mais l'effet est tout autre grâce à la légèreté du tissu qui flotte, soit noir et alors brodé de motifs symboliques vifs qui tranchent ou bordé de dentelles de perles, soit à motifs subtils et rythmés sur couleurs claires et transparentes. Les silhouettes sont belles. On pense aussi au Mali ou à la Mauritanie. Les physiques des gens, d'ailleurs, évoquent l'Afrique noire par la couleur des peaux fréquemment noires ou très foncées ou par les traits du visage.

Les hommes à Zagora ne portent pas le bonnet comme ailleurs dans le pays et rarement une casquette. Le cheiche est vraiment le couvre-chef de tous, habillés à l'européenne, en costume-cravate ou en djellabas et je me sens là-bas beaucoup plus en Arabie qu'à Marrakech.

demain, suite....

palais_de_la_Bahia_résonance

07/01 ...jour blanc

Parce-que ça aussi c'est le voyage...

Petites chroniques d'une migraineuse....

Hier, migraine!

palais_de_la_Bahia_mosaïque  "LA" crise que je m'étais étonnée quelques jours auparavant de ne pas encore avoir récoltée sur le coin du crâne.

"LA" crise...et là, pour une fois, j'en connais la cause (qui va rappeler à ma nièce chérie si elle me lit les + des hôtels 3* clinquants version Mohammedia).

Explications : Je souhaitais pouvoir bien me reposer les deux dernières nuits avant le retour vu que j'embraye illico boulot sans pause. Donc, j'abandonne le Toulousain pour l'hôtel 3* réservé en prévision depuis longtemps, face à la Koutoubia.

J'avais assuré le coup, mis le maximum de chances du côté de mon précieux repos... . Alors là.... classe !... liftiers en tenues bordeaux, bataillons de femmes de ménage en blouses infirmière et jolis petits tabliers blancs, mosaïques en abondance, des salons cossus dans tous les recoins.... 2 ascenceurs,  grandes glaces à profusion, clim, télé, douche chaude dans vraie salle-de-bain avec baignoire...et surtout, le plus ! ... Ah!... le plus!..... sur tout le 2ème étage, j'avais pas vu, un restaurant !!!...

palais_de_la_Bahia_sphère

 Dans ma chambre au premier étage, ça donne quoi?...raclements de chaises, meubles qu'on déplace, talons agressifs, le déménagement amplifié par le plafond-caisse-de-résonance jusqu'à minuit, et tout recommence au tout tout tout petit matin : préparation de la salle pour le petit déjeuner, grand nettoyage. ..... Ajouter l'armée de femmes de ménage dans les couloirs avant le jour, bruyantes et tonitruantes, les portes qui claquent....déjà bien secouée la veille par les pétarades des rues de Marrakech et l'air lourd de pollutions, ma pauvre tête a déclaré forfait.

palais_de_la_Bahia_kaléïdoscope

 Au matin, la vraie, la connue... froid, chaud, terribles douleurs, vomissements....c'est là qu'on sait que quand pas seule, y'a quelques moments où c'est plus facile.....  Me mettre debout pour me sortir de là, régler l'intendance avec vertiges, sueurs froides, tempes-enclumes et estomac-yoyo (trouver autre hôtel, faire bagages, régler-critiquer-quitter hôtel,trouver taxi, pas se faire arnaquer sur la course...) m'a achevée..........journée blanche. lit!!!...

devinez où?.... le toulousain!

palais_de_la_Bahia_sphère_scintillante

Lendemain matin, ouf!...migraine a lâché prise. Il fait beau. Vu enfin le palais de la Bahia qui était toujours en travaux lors de mes passages précédents.

s

voir l'album MARRAKECH Le Palais de la BAHIA

Mangé sur une terrasse de toit au-dessus de Jemâa el fna, quelques mots pour vous....puis  je vais récupérer un taxi et filer à l'aéroport...

Je ramène dans mes bagages deux apprentissages : la fabrication de l'encre de poil et son utilisation (deux recettes), et une technique explorée par un prof de dessin rencontré à Ouarzazate, appelée par lui "pyropeinture"... je vais tester, vous montrerai ...

Prochain voyage..... Le MALI ..... à bientôt....
FIN de SAHARA/Déserts


INDEX de ce carnet                                                                
retour_sahara                                        retour accueil
  retour à l'accueil