pour_retour_page_précédente_désert-marocpage précédente:
la Tagella
ou "pain de sable"



TAGELLA 2ème fournée

PLEIN SOLEIL...

La chaleur à la mi-journée est très forte. Pas d'ombre. Aussi, Mustapha arrête la caravane, décide de débâter les dromadaires et de planter la khaïma pour nous abriter du soleil. Souhaite qu'on attende que le soleil baisse un peu avant de continuer. Temps sieste après le repas ?... Discussion!

Mes associés franco-espagnol, l'homme surtout, car c'est lui qui parle pour sa femme, auraient fait l'économie du grand déballage... trouvent qu'un sandwich-salade,... et justement parce-qu'il fait chaud,... tout défaire pour tout refaire en suivant...

Mais voilà... Mustapha , une fois énoncées ses raisons sobrement et calmement, poursuit son idée ... tant mieux... De toutes les façons, Mohamed, stoïque, silencieux et efficace, a déjà bien entamé le travail... il sait, lui, ce qu'il convient à ce moment-là de faire.

J'ouvre une parenthèse : vous vous demandez peut-être ce que je fais, moi?... et bien, moi, je laisse mes (fortuits) co-équipiers à leurs plaintes et exigences. Je participe aux tâches, j'adore... surtout quand elles me paraissent intelligentes... or, je trouve la décision de Mustapha intelligente. Comme je trouve intelligent et respectueux de débâter les dromadaires et les laisser vaquer pour aller brouter ce qu'ils arriveront à glaner au large. Et j'aide à leur déchargement comme j'aiderai à leur chargement plus tard, hé, oui! ...même en ayant payé... ça me paraît naturel et même ça me plait... . Comme je trouve aussi que ce serait intelligent d'être un maximum pour aller ramasser le petit bois qui fera le bon pain qu'on apprécie tant de manger, surtout quand ce petit bois est à disposition avec tant de parcimonie qu'il faut aller le chercher sur un grand espace, et que, justement... il fait chaud ....

.... Et puis finalement, je préfère faire tout ça plutôt que de rester allongée dans la moiteur étouffante et obscure de la tente ... et là,... sans doute vous lisez ce que je n'écris pas et vous avez compris qu'il existe des associations pragmatiques qui ne se transformeront jamais en autre chose que des associations pragmatiques... Ce n'est pas forcément là où on les attend qu'on bute sur les profondes différences qui peuvent compliquer les relations ... et je ferme la parenthèse.

 Donc, petit bois patiemment glané mis à brûler, vous connaissez maintenant le procédé si vous avez lu la page précédente:

 

Mohamed pétrit la pâte à pain    Rituel thé

Mustapha, guide et cuisinier    La pâte à tagella est aplatie en galette

On pétrit, on laisse gonfler

Le temps du thé et de la préparation du repas

On forme la galette

à l'ombre de la tente, soleil au méridien dehors

cliquez donc sur chaque photo, c'est beau

et d'ailleurs, dehors ... nous y voilà

cuisson en plein soleil

Le four à pain du désert  Pain sous sable et cendres

Vérification de la cuisson  On remet au feu

la cuvette

le pain dans le sable brûlant...

On vérifie la cuisson

et ...cette fois, il faut le remettre

il n'y avait pas assez de bois

les braises étaient un peu justes

Allez... agrandissez fotos sans scrupules

 Et voilà le travail!...

Pain de sable retiré des braises

... et qu'on ne dise pas que le pain de Mohamed craque sous la dent.....

Ah, ça non!...

La tagella de Mohamed craque pas sous la dent !

croyez-moi, c'est bon, cette chose-là...


toutes les pages                                                   page suivante:
du carnet SAHARA                                                   Objets trouvés
clic! ci-dessous                                          et retour dans le temps
retour_sahara         retour accueil            suit_sahara
retour à l'accueil