mardi 9 décembre 2008

DÉSERTS ... s'en approcher puis en revenir, voyage...

bannière_Marrakech_IMG_0028

J'ai rassemblé sous le titre
"MARRAKECH-ZAGORA... l'appel du désert"
3 pages extraites du carnet SAHARA/Déserts
plus particulièrement consacrées au voyage :

Voyage Aller : page 1
1.de MARRAKECH à ZAGORA

Voyage retour : pages 11 et 12
11. de ZAGORA à MARRAKECH
12. parce que ça aussi c'est le voyage

Ces pages peuvent être lues
comme une histoire autonome :
toutes ces petites choses en voyage
qui font aussi pour moi,
et jusques dans ses dissonances,

la musique d'un pays...


 

Retour à l'accueil        
gif_go_land_d_saciv_
       

Posté par amilaba à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 8 décembre 2008

de Marrakech à Zagora, hiver06/07

banni_re_bois_peint

 

clique sur les images miniatures dans cette page
et images plus grandes tu ouvriras...

 

Petites nouvelles de Marrakech 23/12/06

 

grand soleil sur la place El Fnaa, avec bruits, sons divers et connus, musique et grande foule...

Jemaa_el_Fna

 

Jemaa_El_Fna

 

à Marrakech, il faudrait pouvoir faire une anthologie des utilisateurs de mobylettes. Profusion et grande diversité d'images avec cet engin, avec trajectoires surprenantes qui traversent constamment et en tous sens les places, les rues, les carrefours, avec aussi le chapitre transport familial...je voudrais pouvoir tout capter et ramener des extraits. Rien que dans le transport des enfants, de nourrisson à 5 ans, je suis baba!...et effrayée!...mais bien la seule.

 

Ce coup-ci, impasse sur visites habituelles. Je me régale de silhouettes, expressions, attitudes, personnages et grand mouvement permanent. Je m'y immerge et m'en imprègne...un vrai bonheur!.... Ouf!...je respire, je revis...tiens!...j'en serais même euphorique si la petite vigilance nécessaire à ma protection en arrière fond ne me gardait le petit orteil sur terre. ....

 

marcher et se perdre...depuis la gare routière, j'ai rejoint la Koutoubia par des souks pas touristiques du tout, les trucs bidouillés, les fabrications inventives... la grande activité partout et en même temps des hommes qui peuvent prendre une avance sur le sommeil là où ça leur vient : un coin d'herbe, une charrette, direct sur leur étal de tissu ou sur un coin de banc...dans le vacarme ambiant...

 

...et personne pour me harceler!!!?.....j'ai fini sans m'en rendre compte par ne plus faire touriste?... il faut dire qu'en ce moment, il y a à Marrakech une telle arrivée de français, anglais, italiens et même japonais plus typés que moi dans ce statut....ça me met à l'abri, c'est tout bénéf...

 

Demain, je devrais être à Ouarzazate. Je suis supposée y avoir un hébergement pour le soir, mais n'ai pas réussi à avoir une certitude ferme : "c'est réservé, sûr! .....inch Allah..." dit l'hôtelier au téléphone.

 

Donc, départ en bus aux aurores et même avant pour arriver assez tôt et aider Allah dans sa décision de me réserver cette satanée chambre...oups! barrez "satanée"...Mais je ne trainerai pas à Ouarzazate, c'est une étape vers la vallée du Drâa.

 

Marrakech-Zagora2,

clic! sur les images et fenêtre plus grande s'ouvrira...

 

Petites nouvelles de OUARZAZATE...25/12/06

 

....bus aux aurores, disait-elle?....levée à 5h du mat, gare routière avant 6 H, attente devant le guichet Ouarzazate pour le départ de 6h30, guichet qui n'ouvre pas... 20 mn pour comprendre qu'il faut procéder autrement...quai 29... trop tard!... quand j'attrape entre les bus le préposé à la vente des tickets...complet!....

avoir l'info suivante demande de déployer tout ce que l'on possède de ténacité, de diplomatie et....j'avoue....de registre petite dame timide perdue dans ce monde d'âpre lutte avec beaucoup de sourires, humilité, douceur et yeux inquiets. Le préposé que je ne lâche pas, jeune homme solide, finit par se laisser émouvoir, et là, c'est gagné....ouf!...il se charge de mon sac, l'amène 15 quais avant, quai 14, et me fait un bon de promesse pour le bus suivant, 8h30, bon qu'il me changera en temps voulu en vrai billet....il veillera sur moi jusqu'au bout : m'installe à une place près d'une fenêtre ! ...pourboire mérité qu'il porte à ses lèvres en prenant ses collègues à témoin en disant "barraka!"...(une pensée pour mon amie Thouraya, qu'elle ne  m'en veuille pas, je sais bien que sur ce coup-là, je ne fais pas avancer la cause des femmes maghrébines....)...

 

4h plus tard, à l'arrivée à Ouarzazate, ma connaissance des pratiques m'a quand même fait gagner du temps...du coup, prem's aux petits taxis et prem's à l'hôtel, le Royal, et donc, c'est le jeu, j'ai le choix de la chambre, à l'étage, lumineuse et à l'opposé du bar... youpi! spartiate quand même et grand froid la nuit.

ouarzazate_g La Kasbah!...tours d'argile brune crènelées et gravées de graphismes à angles droits. Je n'ai pas encore visité l'intérieur...je crois que je le ferai une autre fois. Pour l'instant, me promener autour, la voir avec un peu de recul ou m'approcher des murs extérieur pour en étudier les motifs gravés et la texture du matériaux...je n'ai pas encore épuisé le plaisir que ça me donne. ...
plus de photos dans l'album "ouarzazate,hiver06/07"

 

... et puis, je me suis laissée attirer par le quartier populaire qui la jouxte, l'ancien mellah, le quartier des juifs...des petites sentes caillouteuses et pentues comme rues, la même argile brune que la kasbah et le même esprit dans l'architecture, plus modeste. Dédales... et l'ancienne synagogue réutilisée en musée-boutique par un berbère qui fait du commerce en humaniste, héritage de ses aïeuls nomades peut-être....y revenir, bulle de temps suspendu. Les objets d'artisanat présentés là sont d'une grande beauté... tous fabriqués par des membres de sa grande famille, ou tribu, 17 familles vivent de l'activité de cette boutique.

J'ai épuisé mon temps, je vais vous quitter....pour l'heure, en attente d'un possible bus pour Zagora. ...petite compagnie locale, mais rien n'est gagné là non plus car....eh oui!.... la fête du mouton tombe cette année le 31/12....les familles sont sur les routes, plus moyen d'avoir une place dans les compagnies officielles, et pour les autres, les brinquebalantes, réservations ou achat à l'avance ?... on ne sait pas ce que ça veut dire...je vais donc travailler ma technique du débusquement et assaut de l'homme aux billets...

 

Marrakech-Zagora 3,

Clique sur les images et fenêtre plus grande s'ouvrira...

petites nouvelles de Zagora...27/12/06

 

.....Zagora, j'y suis finalement arrivée!... hélas, trajet de nuit, rien vu de la vallée du Draa. J'ai une place côté allée et tous les rideaux sont tirés. Bus crasseux, poussif et surchargé qui a mis, sans plus de pause que le simple arrêt-pipi , 7h. à faire le trajet que la CTM fait en 5h avec pause restauration en plus.

Avant les multiples contrôles policiers aux carrefours sur la route, les passagers en surcharge sont sommés de s'accroupir dans l'allée centrale. J'avais déjà vu, mais pas à ce point....passagers debout, c'est déjà serré... alors accroupis.... il faut que la solidarité des heureux  assis permette de tout caser. On fait place. Contact physique assuré....en toute simplicité et la convivialité ne s'en trouve pas mal du tout.

 

Sur le siège à côté de moi, un jeune canadien qui a entrepris de faire le tour du monde avec trois francs-six sous et ses tours de clown en monnaie d'échange. Il est arrivé de Marrakech à Ouarzazate par la montagne à pied. Chaque jour il a été nourri et hébergé par des bergers, une semaine pour cela. Bonnes discussions et la musique de l'accent.... Après le premier contrôle, s'est joint à nous un étudiant accroupi à nos pieds."Quand on est pauvre au Maroc, on n'étudie pas en vue d'un métier, on étudie pour l'étude....il faut pouvoir payer pour avoir un métier" a-t-il répondu à la question du canadien qui l'interrogeait sur la profession qu'il envisageait.

à Zagora, arrivée de nuit.... gare routière repoussée à la périphérie de la ville....agréable surprise, on est venu me chercher...voiture racassante, bien déglinguée et poussiéreuse, bien sûr!....pour moi, vrai carrosse!... l'hôtelier a envoyé son voisin, il ne pouvait pas laisser une femme seule à une heure si tardive dans un endroit aussi hostile. L'hôtel, La Rose des Sables, est -évidemment- spartiate, mais l'accueil ....hospitalité.

 

 

Zagora_nbis__palmeraiesdes palmeraies tout le long du Draa, partout irriguées. La terre brune modelée en canaux, clôtures, portes.... grande balade dans cet univers compartimenté en enclos et chemins encaissés entre barrières brunes. Palmiers, palmiers, palmiers....

 

souqCe matin, mercredi, chance.... souk!....


Me voilà aux portes du désert....d'accord, on ne va pas reculer....on le fait....Demain, j'y pars pour 6 jours....marches, dromadaires et bivouacs....hors circuits balisés, juste trois personnes avec un guide et un chamelier...on va s'y faire quelques 70km de dunes... quelques oasis, puits perdus et peut-être croiser les derniers nomades....

Aussi, bonne année à tous dés aujourd'hui .... ensuite .... silence

plus de photos dans l'album Zagora/Oasis, hiver06/07


toutes les pages                                                    page suivante:
du carnet SAHARA/Déserts                                     à travers palmeraies,
Clic! ci-dessous                                                 sables et pierres
 suit_sahara
retour_sahara
retour à l'accueil                
retour accueil              

 


Posté par amilaba à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]