avant_dogon page précédente:
AWA,
la Société des Masques
(Dogons, Mali)

 

 

 

Société des masques (Dogons, Mali): Monde d'hommes. Eux seuls portent les masques...qu'ils fabriquent, rangent et coiffent dans le plus grand secret.

représentations de dogons

Je le dis une fois:
dans cette page: clic! photos >>>> grandes photos dans nouvelle fenêtre
souris sur photos >>>> titre dans infobulle

musicien dogon : tambour

Et pourtant, dans la mythologie Dogon, c'est une femme qui a découvert les masques et les a ramenés à son peuple ...Bon, là aussi, j'ai écouté plusieurs versions: dans différentes variantes, cette femme aurait subtilisé les masques à un autre peuple; ... à moins que ce ne soit les fibres rouges des jupes des danseurs;... et des fois encore, cette femme se révèle être la soeur de Yurubu (prononcer "ou"), le renard pâle... oups!...je sens venir une page nécessaire sur la génèse Dogon, telle que racontée par Oumar, le guide...et inscrite dans les sculptures partout présentes dans les falaises...plus tard, plus tard... patience.

SATIMBE, la mère des masques

En son honneur, un masque très important, le masque SATIMBE

masque Satimbé masque Satimbé

Au sommet d'un masque de bois, une silhouette féminine,
bras relevés vers le ciel à partir du coude,
une cuillère en bois dans une main
(peut-être symbole de l'eau qu'elle donne),
c'est la "Mère des Masques"

 

Seulement voilà!... Cette Mère des Masques a ensuite voulu  porter un de ces masques et paf!... dés qu'elle l'a mis, tout est allé de travers (tè!...ce bon vieux mythe...bonjour Eve, et consoeurs). Le monde s'est "dé-réglé". Pour ramener l'ordre, les hommes lui confisquent son masque. A partir de là, l'interdit d'approcher ou de toucher un masque est appliqué définitivement à toutes les femmes... Toutes?... Hé!... Nécessaire retour à l'équilibre: une femme, une seule, sera autorisée à se mêler aux danseurs:

Yasiguine, la "femme du Sigui",
la "Soeur des Masques"

Yasiguine, la Soeur des Masques

La Yasiguine est initiée aux mystères du Sigui.
Elle représente la Mère des Masques
avec sa cuillère votive...
et peut-être, je veux croire, toutes les femmes finalement.
Elle est très respectée et aura de grandes funérailles.
Elle prend part aux danses aux côté des masques,
peut s'enivrer de bière de mil avec les danseurs,
mais son rôle reste d'assister les masques
et donner à boire aux danseurs...


Pour illustrer cette page, des photos prises à BANANI, dans un campement où j'ai mangé un midi. Photos des peintures faites sur la palissade entourant un abri. Je regrette d'en avoir oublié le nom... Car j'ai noté, plus tard, quand j'en ai compris un peu plus, qu'une grande place est faite aux femmes dans ces peintures... à part les musiciens, toutes sont figures féminines...


Mais non!... et KANAGA alors?!

 

danseur Kanaga

Ah!...mais si!...
Je vous renvoie à ce passage de la page précédente (milieu):
Dans l'une de ses significations,
Kanaga, sous les traits de la cigogne,
évoque la fertilité, la fécondité...
et ça! dans tous les mythes, c'est le féminin!

Masque de la jeune fille Peule

Masque de La Jeune-fille Peule

Ce n'est pas moi qui les contredirais,
les dogons reconnaissent aux peuls
une belle finesse des traits...
Qui mieux que la jeune-fille peule
pourrait symboliser la Beauté?...
et pour accentuer la grâce de sa silhouette,
on lui offre des jambes sans fin (échasses).

Faux seins de métal et cagoule recouverte de cauris,
le masque de bois conviendrait mal à la féminité.

Autre masque fait d'une cagoule brodée de cauris:

La Jeune Fille

Masque de La Jeune-fille tuée par un lion

Destin tragique, fut dévorée par un lion
que des chasseurs tuèrent ensuite.
Prirent son omoplate, le fichèrent en terre,
eurent l'idée de le couvrir d'une cagoule de cauris.
Ce qui eût double effet:
apaiser l'esprit de la jeune-fille
et les protéger des colères de l'esprit de l'animal tué.

 

La présence des femmes se manifeste aussi dans un interdit concernant la couleur des jupes:

Un danseur dont l'épouse est enceinte ne doit pas porter les fibres rouges, ce qui nuirait à la grossesse de sa femme... Rouge, couleur sacrée, couleur du sang du sacrifice mais aussi du sang des menstrues, sang impur puisque la femme n'est pas féconde à ce moment-là.
Jupe noire pour le futur papa.

et fermant le cycle de la vie, une autre femme peut se mêler aux hommes lors des funérailles d'un Dogon:

La Veuve

Veuve aux funérailles

Lors des funérailles d'un Dogon,
sa veuve, torse nu, participe activement
à la cérémonie au-milieu des hommes.
J'ai effectivement vu cela.
Elle chante, danse, boit la bière de mil en abondance.
La calebasse qu'elle tient dans ses mains
doit avoir appartenu à son défunt mari...
Pendant qu'elle danse, elle l'agite tournée vers le sol,
signe que cette calebasse est devenue inutile.
Pour bien signifier au mort
que sa place n'est plus dans la communauté des vivants,
on fera un trou dans cette calebasse
qui n'a plus à servir...

***
Je vous laisse méditer sur cette société masculine
en théorie fermée aux femmes où les hommes eux-mêmes
ont réintroduit le féminin de mille manières.


toutes les pages de ce carnet,                                         page suivante
cliquer dans l'icône ci-dessous :                               En chemin vers Amani
près de la Mare aux Caïmans
retour_GPS_dogonbouton_suiteretour à l'accueil                  
retour accueil                




les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)