avant_dogonpage précédente:
la place des Femmes
dans AWA

situation falaises de bandiagara

de Tiréli à Iréli, carte

 

Partis de Tiréli ce matin, nous dormirons à Iréli ce soir.
Oumar, le guide, tient la promesse faite à Mopti:
"Tu verras... Par là où je vais te faire passer,
tu vas pas voir de touristes... sûr! "

dans les pas de...

J3... De nouveau sur les chemins...

Rentrez dans les images... clic! dedans >>> +grand, +beau.
Glanez les info-bulles titres... posez la souris sur les images.

... Absence de bruits-moteur...

sentier de brousse

Seules les voix qui portent loin des salutations*
qu'on se lance à plein poumon...

Des voix le plus souvent féminines,

lavandières

... les échos de leurs discussions
pétillent dans l'air, musique joyeuse.

Porteuses d'eau, de linge lavé ou à laver,
de vaisselle faite ou à faire, de victuailles...
Les champs sont au repos, le quotidien jamais.

cohorte féminine dogon pastorale

chemins de femmes

 


*Salutations: On les entend, traversant l'espace, venues des falaises ou de la plaine... On se les lance de loin, sans cesser de marcher. On se les dit en se croisant... jusqu'à ce que l'un ou l'autre des interlocuteurs y mette fin par un beau "ooooo", plein, modulé, long et décroissant. Avec les enseignements du guide, ça ressemble à ça:

 

  • Ewoueua!... ou séo? >>> Séo
    Salut!... ça va?              ça va
  • Guinni  séo?        >>> Séo
    la famille, ça va?
  • Ounoum séo?         >>> Séo
    les enfants, ça va?
  • OOOooo...           >>> E ou séo?...
    Bon!...                       et toi, ça va?...etc.

 

Le guide m'a entraînée, je suis capable de démarrer et d'intercaler ma part du salut à bon escient. Il est très satisfait de ma prononciation,et de l'intonation, mais me corrige sur l'intensité... "c'est pas assez fort... plus fort!" dit-il en sourdine à côté de moi quand je lance mes répliques. Pour la bonne prononciation du "séo", le mérite en revient au patois landais de mes grands-parents dont je garde la nostalgie des diphtongues longues et chantantes que la prononciation du français ne m'offre pas. C'est du plaisir... Pour l'intensité, j'y travaille...

Pourtant au 3ème jour, alors que, croyant avoir enfin tordu le cou d'une retenue héritée de ma bonne éducation, j'ai le sentiment de m'être convenablement époumonée, Oumar éclate de rire dans mon dos... "Tu n'y arrives pas!...Ah! tu n'es pas africaine, tu es timide"... Ben quoi?!... j'ai bien crié cette fois!... "tu crois que t'as crié... mais c'est tout petit! tout petit!"... et de rire encore et me plagier en prenant une voix de petite souris... N'empêche!... je remarque qu'il est assez fier quand les prestations de sa cliente suscitent des sourires étonnés et ravis... les commentaires en dogon qu'on lui fait alors en regardant la touriste n'ont pas l'air d'être si négatifs que ça...



En arrivant à Amani...

bienvenue à Amani

Orthographe parfaite sur ce panneau...
Dans la ginna(prononcé "guina") des POUDIOUGO,
la grande famille du chef du village,
et de la majorité des gens d'Amani,
on aime les études et l'enseignement.

J'y ai rencontré Filémon Poudiougo,
venu discuter alors que je badais au soleil,
pendant la cuisson du repas.

Rencontre universitaire

Prof de psycho-pédagogie à KORO, à 60km, près du Burkina.
En congé ce jour pour cause de funérailles d'un proche.
L'IFM(Institut de Formation des Maîtres) de KORO est récent:
1ère promotion: 2008... 1000(!) élèves me dit Filémon...
Politique gouvernementale volontariste
pour développer l'éducation?...
(voir l'article de Modibo FOFANA - 10/09/2009:
Taux d’analphabétisation en Afrique :
le Mali reste l’un des plus mauvais élèves)

Nous discutons enseignement spécialisé, sa préoccupation.

Poudiougo, neveu de Filémon

Son neveu, également enseignant, instituteur en exercice,
suit une formation continue pour être prof.
Sa préférence aurait été littérature, qui le passionne,
mais les besoins du pays décident: mathématiques...

Je salue leur intelligence et leur gentillesse.



REPAS
Pour faire sortir les caïmans de leur sanctuaire...

mare sacrée de Amani

il faudrait leur jeter un poulet (1000 Fcfa)
Je préfère que ce poulet soit sacrifié pour nous nourrir.
Tant pis les images... Je n'aime pas les artifices.

poulet sacrifié cuisine africaine

... et ensuite, images dans la page qui suit,...

Amani
nous prendrons de la hauteur... à suivre.


toutes les pages de ce carnet,                                         page suivante
cliquer dans l'icône ci-dessous :                                Fécondité invoquée,
les togunas d'Amani
retour_GPS_dogonbouton_suiteretour à l'accueil                  
retour accueil                




les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)