bouton_navigpage précédente:
SÉGOU le Vieux
ou SÉGOUKORO, Mali

 

Hey!... est-ce que je vous ai dit que clic dans photos = photos plus grandes ?
N'hésitez pas à cliquer, vous y gagnerez beaucoup ...

 

Chaudrons qui fermentent à petites bulles...
chaudrons qui bouillent à gros bouillons...

C'est la marmite...
     du diable...?
           des sorciers...?

                des créateurs de BOGOLAN

Boue du Niger fermentée BOGOLAN Maliboue du niger
fermentation...
        pour les détourages noirs

Décoction feuilles de N'GALAMA bogolan Malià gauche,
Décoction de feuilles de N'galama,
un bouleau d'Afrique
pour la base ocre jaune et la fixation des teintes

BOGOLAN décoction racines de raisinier Mali   





décoction de racines de n'péku
ou raisinier 
pour la couleur rouge 

Qui bout et rebout  
des heures et des heures

 

en premier
trempage de base
dans la décoction de N'galama
séchage au soleil
et recommencer jusqu'à avoir la nuance souhaitée

en deux,
dessins avec la boue du Niger
main levée ou pochoir
réaction chimique avec le N'galama
beau noir brun
lavage eau pure
séchage soleil...
et reprendre autant de fois que nécessaire
jusqu'au noir profond

en trois, quatre, cinq....
  les autres couleurs
de l'orangé au rouge en passant par des marrons
obtenus par mélanges
sur la base de la décoction de n'péku
en utilisant boue ou n'galama
et trempages-séchages successifs

et en dernier...
les réserves de blanc...
utilisation d'un mélange savon-eau de javel

BOGOLAN réserves blanches Mali


BOGOLAN technique de réserve des blancs Mali


et voilà le travail ...
pas mal!...

Bogolan de SÉGOU Mali


le support : tissu de coton pur, filé au fuseau et tissé artisanalement

Métier à tisser large Bogolan MaliTissage de coton écru pour BOGOLAN Mali

Dans cet atelier, on tisse de grandes largeurs...
innovations... 

libertés prises également avec les motifs traditionnels qui étaient jusqu'à récemment très codifiés.

Le métier traditionnel n'a pas plus de 20cm de large... j'en ai vu pas mal en pays dogon, où des hommes tissent dehors sur ces petits métiers rudimentaires des bandes étroites de coton écru sur des longueurs d'une trentaine de mètres. Vêtement traditionnel Dogon MaliCe sont les femmes qui ont filé le coton utilisé. On assemble ensuite ces bandes pour faire les vêtements, les couvertures et ... les linceuls.

 

vêtement traditionnel dogon 

fait dans ces bandes assemblées 

ici, teinture indigo 

 

Dans l'atelier que j'ai visité à Ségou, créé par deux jeunes frères (l'un est plus gestionnaire et relations publiques, et l'autre, créateur et inventeur de motifs), on retrouve le métier à tisser traditionnel, légèrement amélioré et utilisé avec inventivité...

métier à tisser étroit traditionnel pour le BOGOLAN Mali

 

fibres tissées dans la trame

tissage innovant coton et fibres Mali

Cet atelier se trouve sur la rive du Niger à Ségou, après le restaurant Kamalebon, dans une très belle et grande construction en banco rouge (imaginée et construite par les deux frères). Pour 500Fcfa, on peut visiter et voir toutes les étapes de la fabrication, du tissage jusqu'au magasin-exposition et réaliser (en accéléré) une petite pièce au pochoir.

Vous voudriez bien des explications plus pointues sur cette technique?... je vous propose d'aller jeter un oeil là-dessous :

"la réalisation des bogolans traditionnels" : carnets de travail de Benoit FRAY


pendentif d'os teints dans la technique du bogolan MaliA BAMAKO, à mon retour, dans le marché des artisans, assez excentré, je suis tombée, dans une allée, sur un papy accroupi par terre devant sa boutique occupé à scier avec une scie minuscule des petits os longs, blanchis... stop!...dans sa minuscule boutique, dans des panières, des centaines de perles de toutes tailles, en os, décorées par un procédé détourné du bogolan. Les mêmes bases de teintes, la même idée de réserves, obtenues ici par des bouts de scotch... motifs, jeu des rayures et sur les perles les plus grosses, des figures symboliques Dogon... trop bien!... j'adore... lui en achète plein, et fais avec, arrivée en France, le bonheur des amies....

 

Ah... je vous ai pas dit ?...

BOGO = boue, LAN = fait avec...

donc, BOGOLAN

 


toutes les pages de ce carnet,                                        page suivante:
cliquer sur cette icône:                                     Salif MAÏGA est SONGHAÏ
bouton_navigretour_ségoualler à l'accueil                            
retour accueil                     

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)