samedi 7 mars 2009

MOPTI port ...échanges vitaux

bouton_avant_mopti 
page précédente
MOPTI,
une ville gagnée sur les eaux

 

Au port fluvial, activité évocatrice
d'échanges ancestraux sur de mythiques routes...

Port de MOPTI Mali
clic/photo >>>> wouah !

alors que cette ville est toute jeune...
(voir page précédente)

carte de MOPTI

Aujourd'hui, je vous emmène vers le port.
Depuis l'hôtel "y a pas de problème",(cf carte)
on rejoint très vite les bords du BANI.
Je vais les suivre, jusqu'à l'anse du port, en amont,
et voir diverses activités s'y succéder ...

hygiène des plages côté quartiers chics MOPTI Mali

On commence par une plage prestige ... pas grand monde.
De l'autre côté de l'avenue qui la longe :
administrations... hôtel luxe "Kanaga"... hôpital...
Sur l'autre rive, des huttes de pêcheurs.

Quai des pinasses touristiques MOPTI Mali

En continuant, le coin des pinasses "touristiques"...

Ferry échoué en attente de l'hivernage MOPTI MaliBureaux de la COMANAV Mopti MALI

Tiens! ... une vieille connaissance (voir KALA côté NIGER )
Le "Tombouctou", comme son frère "Kankou Moussa" de Ségou,
s'est assoupi pour plusieurs mois, arrimé à son embarcadère.
Réveil à la saison des pluies, problème de niveau des fleuves.
A lire : un historique intéressant sur la COMANAV (Maliweb) :
"La COMANAV, un géant au pied d'argile"

Pinasses et pirogues sur le Niger MOPTI Mali

Plus loin, les pinasses peuvent devenir touristiques
si le jeu en vaut la chandelle
mais elles sont d'abord et avant tout "publiques"...
ce qui signifie non pas qu'elles sont gérées par l'état
mais que leur fonction est de transporter
maliens et marchandises.
Tarifs très en-deça des tarifs touristiques.
Elles appartiennent à des particuliers.
Sur le fleuve, des pêcheurs, toujours ...

Lavandières et commerce fluvial MOPTI Mali

Ensuite, au-milieu des chargements et déchargements,
un tronçon attribué aux lavandières.
mais si!... mais si!... agrandissez!...
clic! sur les photos... vous verrez rien sinon.

 

é b l o u i s s e m e n t

Dalles de sel en provenance de Tombouctou 1 MOPTI Mali Dalles de sel en provenance de Tombouctou 2 MOPTI Mali
Sel au détail Quais de MOPTI Mali Petits négoces de sel à la décharge du bateau MOPTI Mali
Petits vendeurs de sel en bord de rue Port de MOPTI Mali Sel nouvel arrivage de Tombouctou MOPTI Mali
... presque arrivée à l'anse du port...
cette éblouissante découverte ...
Arrivent de Tombouctou des... dalles de sel !
Des détaillants en débitent quelques, en pavés, à la scie,
assis sur le sol au bord du goudron...
La poudre laissée par la scie est mise en poche, sel fin.

Détaillants sel à la descente du bateau MOPTI Mali Sel en poudre, en morceaux, en plaquettes...MOPTI Mali

Arrive le sel ...
et repartent vers Tombouctou les sacs de mil, de riz...
Les poissons séchés qui attendent
en montagne sous l'assaut des mouches
partiront vers toute l'Afrique
après avoir été mis en ballots rudimentaires...
Mais si je vous dis que le poisson frais fait de même?...
Y a pas de problème !...
"On va bientôt le mettre dans de gros blocs de glace,
mais beaucoup, hein, vRRaiment!" (roulez les R)
... en attendant, le soleil tape.
ci-dessous, au détail sur le marché du port,
les fameux capitaines séchés.

capitaines séchés MOPTI Port MaliPoisson capitaine sec gros plan MOPTI Port Mali

Tout ce va-et-vient me fait profondément ressentir
ce qu'échanges de marchandises signifie encore ici.

Quai du négoce du bois MOPTI Mali Au fond de l'anse du port de MOPTI Mali

Les berges de l'anse du port, c'est donc aussi un marché.
En faisant le tour :
Meubles, yougou-yougou (ces habits récupérés en Europe),
calebasses, nattes...et toujours embarquements et
débarquements, de marchandises d'abord,
puis passagers... comme ils peuvent.
User et abuser des CLIC! dans photos = plaisir des yeux

Lits à quais MOPTI MaliQuais des vêtements Yougou-yougou MOPTI MaliSecteur des vendeurs de calebasses Quais de MOPTI Mali
Calebasses à peine déballées 1 port de MOPTI MaliCalebasses à peine déballées 2 port de MOPTI MaliTous les commerces Quais de MOPTI Mali
Embarquement optimisé sur pinasses marchandes MOPTI MaliFleuves, voies des échanges commeciaux MOPTI MaliEmbarquement marchandises et hommes MOPTI Mali

Tapis de déchets Port de MOPTI Mali

Une vie intense,des couleurs
et la sempiternelle présence des déchets
façon décharge publique très publique.


Vous avez dit ?... DECHETS ?

Panneau éducatif pour la gestion des déchets MOPTI Mali

Comme la plupart des personnes venant de pays dits "développés", je suis d'abord étonnée et très vite agressée par l'abondance des ordures laissées sur le sol... Je ne comprends pas que les gens qui vivent sur ce sol supporte cela, plus, y participent... et j'en suis attristée...

... et puis, à mon retour en France, je tombe sur des infos qui changent ces données... une fois encore, passer derrière le miroir fait apparaître une réalité autre, plus complexe.

Dans ce court et très intéressant document et les cartes qui y sont présentées :
"Le cycle de l'eau et de la terre à MOPTI" de C. MEYNET et E Dorier-Apprill
que je vous invite très vivement à aller consulter, en cliquant sur le titre souligné,
je découvre que ces couches successives de déchets ménagers mêlés à de l'argile servent de remblais, ce qui a justement permis le gain de terres sur l'eau dont il est question dans la page précédente.

Déchets et remblais, terre future MOPTI Mali

Citations (extraits du document cité) : "La ceinture de déchets n'est pas constituée de dépots anarchiques : elle est organisée et fonctionnelle...
..."L'accumulation des ordures par les migrants installés sur les berges crée du sol à bâtir et constitue de nouvelles réserves foncières pour les notables."

La surface des choses est parfois bien trompeuse. à suivre...


toutes les pages de ce carnet                                     page suivante :
cliquer dans l'icône ci-dessous:                         récup' et chantier naval
vers_GPS_moptibouton_suite_moptiretour à l'accueil                
retour accueil               

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 23:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]


MOPTI... marché, chantier naval, récup et débrouille

bouton_avant_moptiPage précédente
MOPTI-Port,
échanges vitaux

 

 


Dans cette page :

 

Près du port, un marché

Mopti, marché du port, Mali

Les échoppes y dessinent des rues.
Epices, condiments et feuilles séchées...

épices et condiments, marché du port MOPTI Mali

parmi lesquelles, les indispensables boulettes
de tabac à chiquer

tabac à chiquer Marché du Port MOPTI Mali

Ah! tant que j'y pense, vous n'avez pas perdu de vue que
CLIC! dans photos = grandes photos ? Vous y gagnerez beaucoup...

... et les feuilles de BISSAP!!!
Le bissap!...belle rencontre !...
Photos dans une page rien que pour lui,
après celle-ci, je vous y donne les recettes.

poissons secs Marché du Port MOPTI Mali poissons frais Marché du Port MOPTI Mali

... des poissons secs... frais... et des cantines

Cantine Marché du Port MOPTI Maliles cuisinières Marché du Port MOPTI Mali

fourneaux et chaudrons des cantines MOPTI Mali    Maxi chaudron Cantine du Port MOPTI Mali

 


 

Un chantier naval à MOPTI

Stock de planches Chantier Naval MOPTI Mali
Forgerons et menuisiers Chantier Naval MOPTI MaliContre-maître et ouvriers Chantier Naval MOPTI Mali
un forgeron Chantier Naval MOPTI Malil'enfant soufflet Forges d'un Chantier Naval MOPTI Mali
La Forge et le Thé Chantier navalL MOPTI Maliclous forgés issus de boîtes de conserve Chantier Naval MOPTI Mali
petit rappel : CLIC!/photos >>>>>> super!...c'est beau!

Sciages, clouages, collages qui semblent approximatifs...
calage, pressage avec des blocs moteurs de récup...
et au final, les élégantes pinasses.
Sur place, assis sur le sol,(CLIC! dans 2ème photo)
des forgerons façonnent les clous...
des morceaux de métal prédécoupés en triangles
dans des boîtes de conserve...

matière première boîtes de conserve Chantier Naval MOPTI Maliclous forgés sur place Chantier naval MOPTI Mali

...et entre 2 lots de clous...

poinçons et fourche à détresser les cheveux forgés au Chantier naval MOPTI Mali

des poinçons ouvragés,
des fourches à détresser les cheveux,
... et se faire un peu d'argent.


 

Récup et débrouille

Les bidons ne sont pas bidons!

Bidons multicolores MOPTI Mali

 

 

malles, vaisselle et ustensiles issus de bidons MOPTI Maliallée des artisans récupérateurs ferrailleurs MOPTI Mali
Braseros et ustensiles en bidons recyclés MOPTI Maliarrosoirs en métal bidons MOPTI Mali

 

 

Atelier d'artisan ferrailleur MOPTI Mali
c'est tellement mieux en plus grand!... cliquez donc!...

Voir les objets prendre corps dans ces mains.
Braséros, poêles, ustensiles ...
plats à alvéoles pour beignets de mil...
malles décorées...
et les sons, le martèlement du métal...
j'ai pas mal traîné dans cette rue.

 


... et tout naturellement, ma curiosité s'est laissée séduire par les "petits métiers"...à suivre...


toutes les pages de ce carnet                                       page suivante :
cliquer dans l'icône ci-dessous:                     Le BISSAP ...quelques recettes
vers_GPS_moptibouton_suite_moptiretour à l'accueil                
retour accueil               

 

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 19:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Le bissap... quelques recettes

bouton_avant_moptiPage précédente :

MOPTI
Marché, chantier naval
récup et débrouille.

 

 

Le Bissap!... mmmh!

Boisson rubis que je n'ai goûtée qu'à mon retour du pays Dogon... un délice!...

Hibiscus Sabdariffa, la fleur pour bissap

Mon guide sur les falaises Dogon  promettait de me faire connaître cette boisson en soulignant bien le fait - dois-je le croire? - qu'il n'en prépare pas pour tout le monde, ça non!... mais spéciale attention pour ceux qui lui sont sympathiques, ceux à qui il a envie de faire plaisir... Vous avez de la chance, je suis parmi les élus.

La photo ci-dessus, je l'ai empruntée à Wikipédia... Ben...Quand j'étais en pays Dogon, Oumar, le guide, m'a montré plusieurs de ces arbustes durant nos marches dans la vallée mais ils n'étaient pas en fleurs. Il aurait bien voulu que je lui en donne le nom français mais, pas douée en botanique, n'ai pas su alors. Maintenant, je saurais, ...google a cafté quand j'ai tapé "bissap". Ce mot est le nom de la boisson, et la plante, c'est un hibiscus!... c'est-y pas magique ?... L'Hibiscus SABDARIFFA, c'est son nom officiel.

fleurs séchées pour le bissap

Avant, j'avais déjà remarqué au marché de Mopti ces fleurs séchées à l'allure griffues, des "blanches" assez vertes qui sont utilisées dans des sauces et ces grenat sombre avec lesquelles on fait le fameux bissap.

Pour la recette que j'ai adoptée, je reprends les bases données par Oumar, mais diffère en ne mettant pas(ce qu'il fait) la menthe à bouillir et en servant le bissap frais, très frais.


Anecdote : Quand Oumar, le guide, disait qu'il me ferait au retour une théière de bissap, je comprenais "naturellement" qu'il la préparerait lui-même... encore une perception estampillée "toubab"!...

En réalité (malienne), ça s'est passé ainsi:
Le lendemain de mon retour à Mopti, Hôtel "y a pas de problème", Oumar m'annonce qu'il m'invite à goûter enfin ce bissap. Nous passons au marché où il achète rouges fleurs séchées, menthe et gingembre.  Par un dédale de rues terreuses, il me conduit jusqu'à une impasse organisée comme une concession. Les quelques petites maisons-cases de banco éparpillées autour de cette impasse abritent des membres de sa "famille" me dit-il, (famille étant un mot dont je sais bien n'avoir pas encore saisi toutes les nuances maliennes)... Aussi, dés que nous entrons, deux filles encore enfants et une vieille femme viennent le saluer avec respect en lui baisant la main... Oumar se déleste de ses achats dans les mains d'une enfant, trois mots et la voilà partie en courant à l'intérieur d'une case-maison. Nous, nous seuls nous installons à l'ombre, dans des fauteuils, sous l'auvent de la maison qui ferme l'impasse, excellent poste d'observation des activités des uns et des autres... L'enfant revient, toujours courant, le gingembre broyé dans un pilon, la menthe lavée... repart... revient avec théière pleine et sucre... puis briquet... rapproche la petite bouteille de gaz... c'est bon!...

"Préparer" commence là. Sans avoir à bouger de son fauteuil, mon hôte peut mettre gingembre, menthe et bissap à bouillir, sans oublier une dose conséquente de sucre... La boisson rouge glougloute, fait tressauter la théière et s'échappe du bec verseur joyeusement ... 5 minutes ainsi, et je goûte enfin, en pleine chaleur de milieu de journée, un bissap brûlant qui séduit instantanément mes papilles...

... quant au partage des tâches... je ne tire pas encore de conclusions... je sens qu'il y a des raisons profondes, qui circulent sous les règles sociales, que je n'ai pas encore percées et pour lesquelles les grilles d'interprétation dont je dispose ne sont pas adaptées... comme une géométrie souterraine dont la principale fonction serait peut-être de ne laisser personne à l'écart ?...


 

Bissap/ Recettes

Recette 1:celle qui me vaut un beau succès auprès des amis
car... chanceuse, habitant Bordeaux, je peux trouver ces fleurs séchées dans les épiceries africaines près des Capus.

mes ingrédients pour le bissap

Pour une théière :

  • un morceau de 1 à 1,5 cm de gingembre frais
  • un petit bouquet de menthe fraîche
  • 12 à 16 morceaux de sucre
  • une poignée de fleurs séchées de bissap

+ Je mets à bouillir eau, bissap et gingembre pilé (pour piler le gingembre très filandreux, je le hache puis j'utilise un presse-ail).
+ Quand la préparation arrive à ébullition, je la laisse encore sur le feu 5 petites minutes.
+ Puis, hors du feu, j'ajoute d'abord le sucre (et oui!... enseignement des berbères au Maroc, ça "casse" la chaleur et évite de "tuer" la menthe) et puis la menthe. ...et je laisse infuser une heure.

Puis, filtrer, laisser refroidir et mettre au frigo...
On obtient ainsi une boisson délicieusement parfumée, subtilement acidulée et d'une couleur!... d'une couleur!...que c'en est un pur moment de beauté.

bissap boisson

Il m'est arrivé d'allonger ce bissap avec un jus de pomme (pur)... ça se marie plutôt bien...


... et figurez-vous qu'une fois à Bordeaux, je me rends compte que mon amie Marie-Anne connaissait déjà le bissap sous le nom Karkadé qu'on lui donne en Egypte... qu'un sénégalais en fait LA boisson sénégalaise... un burkinabé, LA boisson burkinabé...et qu'il existe autant de recettes que de préparateurs...

Alors voilà, je vous livre ce que j'ai récolté, vous ferez vos essais...


Recette 2
à la vanille et fleur d'oranger

Ingrédients :
1l d'eau
1 tasse de bissap rouge rincé
sucre
1 gousse de vanille fendue en deux
1 pincée de muscade
1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger

préparation :
Faire bouillir bissap et eau un bon quart d'heure. Laisser refroidir. Retirer le bissap. Ajouter à ce jus sucre, muscade et eau de fleur d'oranger. Mettre au frais au moins 5 h.


variantes

certains préfèrent arrêter la cuisson dés l'ébullition, d'autres baissent le feu après l'ébullition et continuent à feu doux (toujours couvert).
la recette de base utilise le bissap seul.

on peut ajouter :

 

  • du jus d'ananas. Dans ce cas, léger sur le sucre.
  • gingembre
  • gingembre + cannelle
  • vanille
  • jus de citron vert + un peu de zeste avant de mettre au frigo
  • alcool : essence de fraise, essence de banane.....

Gelée: donne une confiture un peu acidulée.

Faire un concentré du jus. Ajouter sucre puis gélatine.


ASTUCE:
Avec les fleurs infusées qui sont à jeter,
les mettre dans une cuvette avec de l'eau. Y mettre argenterie, cuivre, or, bagues... (pas de fer). Frotter légèrement.


toutes les pages de ce carnet                                        page suivante :
cliquer dans l'icône ci-dessous:                           Mopti, les petits métiers
vers_GPS_moptibouton_suite_moptiretour à l'accueil                
retour accueil               

 

 


Posté par amilaba à 15:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Mali-MOPTI... Les petits métiers

bouton_avant_moptipage précédente:
recettes de Bissap

 

 

 

à Mopti comme ailleurs au Mali...

coiffeur n°1 MOPTI Mali

... les panonceaux savent parler à la clientèle
Chez Plateau, coiffeur n°1... On y court !...
J'ai vu ailleurs un tailleur se revendiquer
"le DIOR du Mali", sacrée référence sacrée,
en lettres capitales sur la porte de sa boutique.
Ci-dessous, on se contente d'afficher son savoir-faire.

enseigne d'une boutique de tailleur MOPTI Mali     atelier du tailleur MOPTI Mali

Il faut vraiment-absolument-impérativement cliquer dans chaque photo...
pour V O I R les choses en G R A N D.

Installé sur le trottoir, le tailleur ci-dessous
habille de tissus mousseux...
les sièges des mob's et motos, sa spécialité,
et éventuellement peut vous recoudre un sac.

collection de housses de sièges motos MOPTI Mali tailleur spécialisé 2 roues Mopti Mali

Mais faisant cela, il prend le boulot d'un autre,
ça lui plait pas trop...


Car il existe de vrais pros du retapessage des sacs. J'en ai croisé beaucoup... Ils circulent en silence parmi les gens en attente dans les gares de bus, de trains ou dans les files aux guichets d'achat des billets. Regards à hauteur de bagages, ils traquent la fermeture éclair défaillante, l'anse traîtresse, le sac béant ou maladroitement ficelé. En collier sur une ficelle, un assortiment de boucles, anneaux, fermetures éclairs, glissoirs de ces fermetures... Outils : des petites pinces, des aiguilles, du fil. Bagage amoché repéré, 3 mots discrets et pour quelques pièces, réparation instantanée.


 

enfant vendeur ambulant MOPTI Mali  vendeur ambulant cheiches MOPTI MALI

Ambulants, les vendeurs d'un seul article...
ensembles enfants, cheiches, colliers, CD...
Autour du port.

les lavandières MOPTI Mali

Nous les avons déjà rencontrées, les lavandières.

*******

D'autres métiers de femmes, les petits plats
de bord des routes, à manger vite fait,
assis sur un banc de fortune...

resto-gril de rue MOPTI Mali

les beignets, les galettes...

vendeuse de beignets au marché MOPTI Mali

et les buvettes à la sauvette,
aux mystérieuses boissons de couleur
en sachets de plastique noués.

boissons sachets MOPTI Mali

Ah, ben oui!... je le redis: CLIC/photos!
Agrandissez et c'est comme si vous y étiez!

Si je me suis nourrie très souvent aux petites "tables" des bords de route, de plats parfois très bons, souvent pâteux et toujours graisseux, je n'ai malgré tout jamais osé tester ces boissons qui vous sont proposées jusques dans les bus aux arrêts...et qui vous semblent alors très rafraîchissantes...

*******

Revenons à des métiers plus virils
dans les rues de terre-poussière rouge

tanneur de peaux d'iguanes MOPTI Mali

Le tanneur de peaux d'iguane

fabricant de tamis MOPTI Mali graveur sur poteries MOPTI Mali

atelier tamis MOPTI Mali poteries évènementielles MOPTI Mali

Les fabricants de tamis et les graveurs de pots mémoires.

*******

...et puis, des boutiques

télé-boutique MOPTI Mali

Supper Cominication

collection numérique MOPTI Mali

Trophées du garagiste...

côté gauche garagiste ferrailleur MOPTI Mali côté droit garagiste mécanicien MOPTI Mali

...mi-Ferrailleur...      ...mi-mécanicien.   

pièces détachées auto toutes marques MOPTI Mali bleu de travail du pro MOPTI Mali

... et l'autorité des mots.
ch'uis plus là pour actionner le projecteur-diapos...
Cliquez donc dans les photos, c'est mieux plus grand!...

*******

...et pour la faim, je vous ai gardé ceux-là,
métiers?... pas vraiment, mais... présents.

griots MOPTI Mali mendiants MOPTI Mali

Griots           Mendiants


toutes les pages de ce carnet                                         page suivante :
cliquer dans l'icône ci-dessous:                       FATOMA, zébus et bergers peuls
vers_GPS_moptibouton_suite_moptiretour à l'accueil                
retour accueil               

 

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 11:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

FATOMA ... zébus et bergers Peuls (Peulhs, Pulaar)

bouton_avant_moptiPage précédente:
Mali MOPTI...
Les petits métiers

 

à FATOMA, à 12 ou 13 km au Nord de Mopti,
se tient le marché au bétail le plus important de la région.

FATOMA marché aux ovins Mali

Je suis allée à FATOMA au retour d'une semaine en pays DOGON... [d'accord!...mes pages zig-zaguent dans la chronologie... Mais le pays DOGON, c'est tellement un monde en soi que j'en ferai le sujet d'un carnet spécial après celui-ci consacré à la région de MOPTI]...

Mon guide Dogon m'avait parlé de ce marché quand nous croisions des troupeaux et leurs bergers Peulhs au pied léger. J'avais très envie de le voir... Donc, "bâchée" de Mopti à Sévaré (pour les moyens de transport, voir "Mali, pourvu que ça roule "), puis "taxi-brousse" jusqu'à FATOMA, j'ai trouvé place facilement dans les véhicules, c'est jour de marché, c'est tôt, les départs sont nombreux.

 

FATOMA tous véhicules Mali

parking du marché FATOMA Mali
Vous ne cliquez pas sur les photos pour les agrandir?... quel dommage!...

Je laisse derrière moi parking, marché aux moutons et chèvres et, fascination, cherche le marché aux zébus... Pour les avoir quelquefois croisés, en troupeaux dans la vallée au pied des falaises Dogons, leur image qui me bouleverse et m'apaise à la fois s'est inscrite dans ma tête. J'ai aussi, gravées dans mes émotions, les silhouettes fluides, minces et étonnamment grandes des bergers Peuls, et leurs mouvements gracieux dans leurs habits voiles que le vent fait vibrer. A les voir marcher dans la brousse, on peut se demander si leurs pieds touchent vraiment le sol.

... En approchant de l'aire qui est réservée au marché des zébus, je suis tendue comme un arc de bonheur et d'impatience... une excitation qui me tenaille les côtes...

Nous approchons...

collections Hommes et montures FATOMA Mali

J'entre dans le vaste enclos... en me glissant entre deux troupeaux qui déboulent dans un nuage de poussière.

FATOMA troupeau poussière Mali

S'il existe un marché des femmes où se vendent lait, oeufs, volailles... le marché au bétail est tacitement occupé uniquement par les hommes. Me voici de nouveau dans cette situation déjà rencontrée au cours de mes voyages quand un intérêt m'y pousse : seule femme dans un univers masculin... doublé ici de seul toubab. Malgré tout, eux comme moi, chacun étant entièrement occupé à ce pourquoi il est là, et chacun respectant l'autre, personne n'y a senti la moindre gêne ni incongruité.

 

L'arrivée des zébus FATOMA Mali
Jeunes zébus FATOMA Mali
Bêtes à cornes FATOMA Mali
Soyez pas vaches, faîtes-leur honneur... CLIC!/photos>>> wouah!

zébu gris FATOMA Mali

 


 

Vendeurs, acheteurs ou simples pasteurs...P E U L S

Bergers Peuls FATOMA MaliPeuls silhouettes FATOMA Mali
Peuls vert et bleu FATOMA MaliBergers Peuls mouvement FATOMA Mali

bazin ballon FATOMA Mali

*******


et maintenant, la Vente

D'abord, regrouper les bêtes par lots
Isoler un lot de bétail FATOMA Mali

lot de zébus à vendre FATOMA Mali

Puis, attendre...sous bonne garde

Bêtes inséparables FATOMA Maliphoto de...lot FATOMA Mali

Les acheteurs potentiels prospectent...

jauger les bêtes FATOMA Mali

... évaluent

Beau bétail ? FATOMA Mali

... négocient...

négociations Marché au bétail de FATOMA Maliaffaire en cours Marché au bétail de FATOMA Mali

marché conclu?... poignée de mains.

marché conclu FATOMA Mali

... et payer.

paiement comptant FATOMA Mali

transactions de la main à la main FATOMA Mali

En deux heures, trois maximum, des troupeaux ont changé de mains.
De l'argent, beaucoup d'argent a circulé...
L'activité tombe, pause à l'ombre
Bergers, propriétaires et courtiers mêlés,
... et ces toutes simples sacoches de cuir
qui transportent les fortunes.

repos du berger FATOMA Malichapeau tabatière peul MALI
Le fameux chapeau paille et cuir des bergers peulhs
super pour planquer au sommet la boulette de... tabac à chiquer.

Maintenant qu'on est disponible,
on peut entrer en relation avec moi :
Dis... fais-nous une photo, les enfants, venez ici!
De nous ensemble, s'il te plaît?
... et tu peux nous la donner?... discussion.

les hommes de la famille FATOMA Mali

J'ai pris les indications sur mon carnet de poche, un commerçant à qui je peux la laisser à Sévaré, Sékou LANDOURE... en fait, je tirerai une petite dizaine de cette photo que j'enverrai de France à Oumar Tembely, le guide du pays Dogon, à charge pour lui de faire suivre...

Un fil ténu peut avoir plus de fiabilité qu'un cable.

Pour plus d'infos sur ce marché, faîtes donc un saut dans cette page de l'ami Alex "Mardi, dans l'arène de Fatoma", sur le blog "Le Dit du Magot", toujours bien documenté.


toutes les pages de ce carnet                                       page suivante :
cliquer dans l'icône ci-dessous:                               Mali ...sur la route
vers_GPS_moptibouton_suite_moptiretour à l'accueil                
retour accueil               


Posté par amilaba à 07:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Mali, sur la route...

bouton_avant_moptiPage précédente:
Fatoma
zébus et bergers Peuls

 

 

Dans cette page :

La relation particulière au temps du quotidien ... pas le tien sans doute, ni le mien, mais celui des maliens, certainement oui... réalités... et débrouilles.  Un peu de ce qu'on rencontre un jour ou l'autre si on privilégie, question transport, les ressources locales... Savoir construire ses déplacements en fonction des opportunités exploitables.

(J'ai déjà présenté les différents véhicules que j'ai utilisés dans la page "Mali pourvu que ça roule")

 

ATTENTES...

ET AUTRES PETITES CHOSES...

 

attente de véhicule sur le plateau Dogon Mali
Clic! dans fôtos >>>>> G R A N D E S photos = + beau!!!

Attendre, je l'ai fait souvent... le temps ralentit, laisse de la place pour que s'installent des moments incongrus, parfois privilégiés et marquants...

Dans cette page, quelques exemples de ces moments, piochés à diverses étapes du voyage...

 

Bricoler son acheminement
Patience et réactivité

Un exemple : de Mopti, je veux aller à Djenné, présentée un peu partout comme la plus belle ville du Mali.

Rentrée de mon séjour aux falaises de Bandiagara (Pays Dogon, sujet d'un prochain carnet), je fais de nouveau appel au guide Dogon dont j'ai été satisfaite pour aller à cette ville joyau inscrite au patrimoine mondial depuis 1988.

Négociations... Non seulement je suis d'accord pour ce qu'implique "prix d'ami", à savoir débrouille pour les moyens de transport, à la même enseigne que le tout un chacun malien, mais c'est justement ce que je souhaite... Je vais pas être déçue!...

carte Mopti Fatoma Djenné situation région Mopti

Donc, lundi 14/01/08, à Mopti, nous prenons un bus partant pour San (201km au Sud, N6)... mais, astuce, pas à son point de départ!... un peu plus loin, à un carrefour où nous l'avons attendu, stratégie assez commune qui a permis au guide, Oumar, de pouvoir négocier avec profit "discrètement" sur les prix des billets.
A 90km de Sévaré, le bus nous laisse à un embranchement d'où part une petite route sur la droite vers Djenné (à encore 29km).

Traque au taxi-brousse Carrefour vers DJENNÉ Mali

Pour les détails des photos, clic! dedans, elles vous dévoileront tout.

Voilà ce carrefour, sur la photo ci-dessus. La route vers Djenné est dans mon dos. A droite, la N6 vers SAN...

Maintenant, y a plus qu'à...

Oui, mais...nous sommes plusieurs. Aussi, dés qu'un taxi-brousse apparaît au loin, c'est au premier arrivé ... Il y a bien des "bâchées" en attente sur le bas-côté, mais qui ne voudront partir qu'archi-bourrées (mode d'emploi des "bâchées", mes chouchous, à lire dans "Mali, pourvu que ça roule"). Bien que plusieurs, nous ne sommes pas encore assez nombreux pour remplir une "bâchée".

Heureusement, l'interception des possibles véhicules est facilitée par la présence d'un "barrage", à l'entrée de cette route vers Djenné.

Sur le bas-côté, à l'arrêt, taxis-brousses et bâchées en attente de faire le plein...


Barrages !...

Barrage militaire à l'entrée de la route pour DJENNÉ Mali

... Là aussi, image souvent rencontrée. Quelques bidons cabossés peints en rouge et blanc, 2 ou 3 militaires, souvent assis à l'ombre d'une cahute. Je n'en ai jamais bien compris l'utilité. Il s'en dégage quelques fois, dans des lieux perdus et déserts, une drôle de sensation, mélancolie, absurdité et solitude...

voir l'album Sur le fil de l'attentealbum-photo ''Mali, sur le fil de l'attente'       


Route vers Djenné...(suite)

... Pas de chance!... soit les taxis sont déjà pleins, soit ils continuent vers San.

Ou alors ce sont des 4x4 avec chauffeur, loués par des "touristes", avec des places libres dans ceux-là, mais non négociables. (J'ai tenté 2 ou 3 fois de m'adresser directement aux clients, les "non" ont été catégoriques, malgré ma proposition de participer aux frais... OK, je ne veux ni casser le commerce ni empêcher le client de jouir benoîtement des privilèges qu'il s'est payés... ).

Donc... pour aller à DJENNÉ..... patience.............................

... et c'est dans ces moments de disponibilité que...


         le presque rien...

               d'étranges choses...

 

Ces panneaux saugrenus en situation au carrefour...

presque rien Route vers DJENNÉ Mali  jet-set égarée vers DJENNÉ Mali

Vous pensez à cliquer dans photos?... ça agrandit, c'est fait pour.
Centre culturel Beigbeder!... des français apprécieront... Pour les autres, ch'uis pas certaine que la notoriété du bonhomme, bo-bo jet-set accessoirement écrivain, soit si grande.

Auprès du bac, je n'ai pas su repérer le grand centre culturel annoncé. Brousse.

... et l'ironie dans la débrouille...

à l'ombre du Périmètre Horticole Féminin vers DJENNÉ Mali       Les subventions ont-elles eu des effets pour l'horticulture au féminin?... Une partie au moins de ces subventions est utile aux femmes, celle qui a payé ce panneau ... Des marchandes de légumes, ail et oignons surtout, s'y abritent du soleil entre deux passages de voitures... et c'est pas du luxe(clic  dans la photo pour agrandir, vous comprendrez...).

 


Allez on y va!... on s'arrache du carrefour... 

Dans l'attente du bac pour Djenné Mali Taxi, berline blanche, le chauffeur, un ami d'Oumar, ça aide!... en route pour le bac qui traverse le fleuve Bani quelques kms avant Djenné et ....

Au bac... attente, encore, mais de centre culturel ?... point!
Sur la photo, marqué de rouge, mon taxi.

Panne taxi-brousse à l'entrée du bac vers DJENNÉ... petite panne, juste à l'entrée du bac, de mon très beau taxi, panne réparée sur le tas...avec la patience indifférente de chacun autour.    

...et tiens !... en attendant, humour, je retrouve ici une dame qui m'avait dit "non!" à la portière de son fourgon... les derniers ayant rejoint les premiers. Comme quoi... se dit la tortue en laissant filer un sourire...      


Attendre.... et y prendre goût...

 

Carrefour perdu de la piste pour Tireli, plateau Dogon Mali

Un plateau... plat!

C'était quelques jours avant...
Sur le plateau Dogon,
vaste étendue à droite, à gauche, devant, derrière.....

C'était au retour de 8 jours passés dans les falaises Dogon. A Sangha, Oumar, le guide, m'avait laissée chez son neveu, directeur du collège, chez qui nous étions hébergés pour la nuit. Pendant que je me reposais dans une cour bien fraîche, repos bienvenu après la remontée des falaises en pleine chaleur, Oumar a fait un saut jusqu'à un hôtel pour toubab. Son espoir, trouver un véhicule tout confort pour Bandiagara pour le lendemain... un fringant 4x4 qui reviendrait à vide après avoir déposé ses clients

Possibilité de négocier avec les chauffeurs des 4x4 sur des retours à vide, pourvu qu'on soit discret ....

ça marche !... deux 4x4 confort doivent revenir de Tireli à Bandiagara au matin après avoir déposé leurs clients. L'un d'eux nous prendra. Petits plus pour le chauffeur dont la course est déjà payée, grand plus pour moi, prix douceur.  Seule contrainte, se débrouiller pour aller jusqu'à ce carrefour, sur la photo, où la piste venant de Tireli rejoint celle qui va de Sangha à Bandiagara... Au petit matin, transfert sur deux de ces fameuses petites motos dont je vous ai déjà parlé (voir : MALI-transport, débusquées par le guide dans le village et facilement disponibles contre dédommagement négocié avec leurs conducteurs... Acrobatique sur les pistes défoncées de sable instable, vitesse excessive, freins aléatoires, siège mal fixé, pas de repose-pieds et sac sur le dos.

Ensuite, attente dans grand silence et immensité..... superbe...

Et j'apprécie de retenir encore un peu de ces quelques jours en pays Dogon que je n'ai pas envie de voir finir...

4x4 confort d'emprunt et débrouille Mali... plus tard, sur la piste ... bien installée dans le siège le plus confortable de mon voyage, bonnes suspensions...

La petite silhouette à la hauteur du 4x4  devant, c'est un enfant ... il vend des petites figurines représentant les masques des danses Dogons, faites de morceaux de tongs usagés... je les trouve belles.

D'autres gosses avec d'autres figurines affluent, on se demande bien d'où, quand je veux lui en acheter.

 

masque bleu Dogon en plastique tong Malimasque multicolore Dogon en plastique tong Mali

 

Attendre ... et maintenant qu'on s'y est fait,            
(je ne vais pas me plaindre, c'était ce que je voulais, connaître, expérimenter...)             
allez... une petite dernière pour la route...

attente taxi-brousse à Bandiagara MaliRetour du Pays Dogon, suite...
A Bandiagara
!... Pour aller à Mopti, vous le saviez, vous, que c'est à ce banc-là, précisément, bien après la sortie de la ville, direction Mopti-Sévaré que l'on s'installe pour attendre un possible taxi-brousse ?... ben si!... (derrière les lunettes, le guide, Oumar, qui rentre à Sévaré).

... On attend et on s'organise, on papote, on y fait le thé, la sieste...  d'ailleurs, là, de l'autre côté de mon appareil photo, je suis allongée par terre sur une natte qu'on a insisté pour me laisser....

moto sieste Bandiagara Mali

 

C'est du même endroit que j'ai pris ... celle-ci....

 

 

 

 


retour Djenné...(on reprend)

La PANNE

Revenons à Djenné, le retour en fin de journée (pour la journée, ce sera dans la page suivante). J'ai pris mon temps aussi, il commence à se faire tard, les véhicules se raréfient. D'abord, rejoindre N6 dans un fourgon ...N6, un taxi revient à vide vers Mopti... Oumar, le guide, l'intercepte... c'est parti! ça racasse dans la mécanique mais j'apprécie d'avoir pu partir si vite...

La suite va tourner vinaigre...

La nuit ici tombe rapidement... premier constat, ce taxi roule pratiquement sans phare, juste une infime lueur au-devant du capot.
Deuxième constat, avec ce peu de visibilité, ce taxi roule trop vite... Lui faire entendre raison, impossible! il connaît son boulot! pas de problème !...et descendre maintenant?...peu de chances de trouver un autre véhicule.

En chemin, une femme sur le bord de la route hèle le taxi et se joint à nous.

Un attelage, cheval et charrette chargée, sans lumière ,trottine au-milieu de la route. On ne le voit qu'au dernier moment. Freinage en catastrophe et colère du chauffeur contre le paysan qui ne connaît rien au code de la route (!)... Lui, bien sûr, n'a aucun tort...

... et arrive ce qui devait arriver. Soudain, grand choc-secousse-bruit... le taxi fait un bond et nous avec : le gros trou, l'ornière vue trop tard pour être évitée. ... Ouf!...après la surprise, hilarité dans le taxi... sauf moi, je suis bien la seule à m'inquiéter. J'imagine assez la suite... on roule.
Mais seulement une quinzaine de Kms. Roue crevée... vous êtes surpris?...moi pas. Ce que je n'avais pas imaginé, c'était l'absence de roue de secours. Pas de Problème!... Le chauffeur téléphone à un ami qui va nous l'amener la roue de secours... et en attendant, goûtons donc à cette grosse pastèque qu'il sort de son coffre.

 

panne taxi et pastèque partagée 1 Malipanne taxi et pastèque partagée 2 Malipanne taxi et pastèque partagée 3 Mali

pour toutes les photos, cliquer dedans pour V O I R

... attente... nous sommes à 30kms de Sévaré ... 1 heure passe... renseignements pris, l'ami doit venir en petite moto... mais n'arrive toujours pas. Oumar, le guide se fâche, essaye d'obtenir un autre véhicule au Téléphone... mais puisque tout va s'arranger, pourquoi lui enverrait-on un autre véhicule ?

...et puis pour tout vous dire, entre-temps, le chauffeur et la dernière passagère se sont trouvés des occupations bien plus intéressantes que de se prendre la tête si j'en crois les rires et les chuchotements qui me parviennent des hautes herbes.

Finalement, nous les laissons-là... on avance sur la route... tenter de se faire prendre par un des véhicules qu'on voit encore passer, essentiellement des camions ou de rutilants 4x4 spécial touristes. Aucun ne s'arrête... On continue à marcher ainsi quelques kilomètres... J'envisage de T. à un taxi de Mopti qui me fera certainement payer le prix fort quand un tout tout petit 4x4, conduite anglaise, s'arrête. Chargé jusqu'à la gueule... un jeune couple, lui anglais, elle espagnole et parlant français... Ont un peu craint, tous deux, avant de s'arrêter, mais l'étrangeté de la situation, une blanche sur ce bord de route à la nuit tombée leur a fait pressentir qu'on devait avoir un petit problème... Ils vont à Mopti!...Youpi!... Ils voudraient trouver un hôtel!... alors là... Pas de problème!... Ils se serrent et nous font une place, en s'excusant de ne pouvoir plus. J'ai donc fait la route jusqu'à Sévaré, où nous avons laissé Oumar, assise du bout des fesses sur un de ses genoux, nécessité fait loi. Puis, la longue digue jusqu'à Mopti et j'ai conduit mes sympathiques sauveurs à l'hôtel... "y a pas de Problème"!!... où j'ai, ça tombe bien, ma chambre. Pfuit!... dormir...

Evidemment, pour moi, il ne fait aucun doute que le chauffeur du taxi est totalement responsable de la galère dans laquelle il nous a mis.

La perception de Oumar, aux explications imprégnées d'animisme, est très différente. Je vais le comprendre quand je lui ferai visionner les photos prises cette nuit-là. Lui faire admettre que la crevaison découle du passage à grande vitesse dans l'ornière, qui découle de la défaillance des phares , il n'y faut pas compter tant il est persuadé que les ennuis ont commencé après l'arrivée de la dernière passagère. Cette femme a le mauvais oeil, il l'a senti tout-de-suite... et d'ailleurs, comment j'explique que nous soyons tous sur les photos sauf elle?... sur aucune! c'est bien un signe!...
que cela ait pu relever de mon choix est irrecevable pour lui.


Je ne peux clore ce chapitre sans:

les petits postes à essence ...

poste d'essence à Siby Mali

Vente au bidon ou à la bouteille ...

poste d'essence en bord de route Mali

 


toutes les pages de ce carnet                                       page suivante :
cliquer dans l'icône ci-dessous:                         DJENNÉ, le bac sur le BANI
vers_GPS_moptibouton_suite_moptiretour à l'accueil                
retour accueil               

 

 


retour_gps_mali_transport
Retour vers

Mali transports [GPS]
rassemble tous les textes
concernant transports et aléas


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 02:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 6 mars 2009

DJENNE ... le bac sur le Bani


bouton_avant_mopti
page précédente :
Mali,
sur la route

 

 

 

DJENNE...
Une ville faite de la terre qui la porte,
cité déjà active au Moyen-âge.

La Mosquée de DJENNÉ Mali


La mosquée actuelle, classée au patrimoine mondial,
a été construite en 1907.
La première, au XIIIe siècle...

Toutes les photos de cette page sont à ouvrir grand en cliquant dessus.

Actuellement le plus grand bâtiment en banco au monde.
Construction d'architecture "soudanaise".
Chaque année, après la saison des pluies,
elle nécessite un re-crépissage, objet de cérémonies.

une entrée latérale Mosquée de DJENNÉ Mali

Je vous encourage vivement à aller voir:
"Architecture soudanaise"
Un texte passionnant de Alexandre MAGOT
sur ce type d'architecture au Mali.

De nombreuses maisons à Djenné
relèvent de ce même style.

 

Architecture soudanaise DJENNÉ Mali

détail Architecture soudanaise DJENNÉ Mali

 

Près de la mosquée, les portes des maisons s'ouvrent
pour vous donner l'accès aux terrasses
et vous permettre une vue d'ensemble sur la mosquée.
Quelques pièces sont attendues en retour...

la place du marché à DJENNÉ Mali

Je supporte assez mal les visites guidées,
canalisées, commentées...
J'ai besoin d'errer, sentir, capter...
des petites choses me retiennent...

Devanture illustrée DJENNÉ Mali

Prison DJENNÉ Mali
clic! dans photos >>>> c'est mieux!

Djenné... j'y reviendrai... sans guide, au moins 2 jours.


Mais là, j'ai autre chose pour vous...
Ah...vRRRaiment!... Pour tout ce qui suit,
si vous n'agrandissez pas les photos, vous allez tout manquer.

Le PASSAGE du BAC sur le BANI

Bac sur le Bani DJENNÉ Mali

Point de traversée du Bani DJENNÉ Mali îlots pâturages au-milieu du Bani DJENNÉ Mali

Ambiances très différentes entre le passage du matin
et son lot de touristes...

File d'attente au bac du Bani DJENNÉ Mali

en attendant le bac DJENNÉ Mali

... (et donc aussi de vendeurs de colifichets pour toubab)
et le passage du soir, retour du marché.
Au matin, quand même, une belle image :

Vélo sur chariot sur pinasse sur fleuve DJENNÉ Mali

Traversée Hyppique du Bani à DJENNÉ Mali

Le soir, retour du marché...
Fin d'après-midi, j'ai un peu traîné.
Au bac, je ne le regrette pas...

Attelages colorés au bac de DJENNÉ Mali
la traversée du Bani au retour du marché de DJENNÉ Mali
élégante crépusculaire Bac de DJENNÉ Mali
Embarquement des attelages au retour du marché 1 Fleuve Bani Mali
Embarquement des attelages au retour du marché 2 Fleuve Bani Mali
Embarquement des attelages au retour du marché 3 Fleuve Bani Mali
Soir tombant sur le Bani Mali

La fin de cette journée, vous la connaissez peut-être,
elle est dans la page précédente "Mali, sur la route"
un retour compliqué par une panne d'un taxi.

...et voilà... C'est fini pour la région de Mopti.


Silence de fin de journée Fleuve BANI Mali

Salut!...                                 
à bientôt dans un nouveau carnet:
Pays Dogon, troublant et beau.


Pour voir tous les messages                                suite du voyage au Mali
du carnet "Mopti, Fatoma, Djenné",                              vers Le PAYS DOGON
bouton_pays_dogoncliquer dans l'icône ci-dessous.                   
vers_GPS_mopti

retour à l'accueil                 

              retour accueil

 


retour_gps_mali_transport
Retour vers

Mali transports [GPS]
rassemble tous les textes
concernant transports et aléas



les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 23:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]

jeudi 5 mars 2009

Pays Dogon. SOMMAIRE en images [GPS]

mais pour ceux qui préfèrent, index classique ICI

717

Pays DOGON ... le grand choc!... paysages, villages, gens, et structure sociale, les mythes réellement vivants... la beauté.

J'y suis d'abord allée en deux étapes : la première(4 au 13/01/08), dans les falaises de Bandiagara, la deuxième(16 au 20/01/08), au-delà de Douentza, vers Hombori... avec un retour à MOPTI entre les deux.
Puis j'y suis revenue 2 ans plus tard, janvier 2010... Depuis le Burkina Faso, pour une petite semaine ... Saluer Alaye...



 

  L e s   p a g e s  

  • 37 pages à ce jour à lire...           ... dans l'ordre

    bouton_suite bouton "suite" en bas de chaque page,
    (pas besoin  de revenir au sommaire)

                    ... ou le désordre.

retour_GPS_dogonen revenant au sommaire
par le bouton "retour" en bas de chaque page

  • une icône >>>  une page ... clic !  dans l'icône pour ouvrir la page


I. Á PROPOS DE SONGHO

Songho      Songho, grotte_des_circoncisions      excision
1.1ers pas en Pays               2. SONGHO,                          3. Des Femmes et des Hommes
DOGON : SONGHO              la grotte des circoncisions       contre l'excision

II. DE DOUROU Á IRÉLI

dourou_nombori
4. de DOUROU à NOMBORI,
brêche dans la falaise

Hogon      maison_des_femmes      YdjéliDONOcopie      komokani
5.à Nombori, Yguéli,             6. la Maison des Femmes      7. Ydjéli Dono                       8. KOMOKANI
mystérieux HOGONS            de Ydjéli Nâ                                                                     de l'église au toguna

bouton_baptême      bouton_lieu_public      bouton AWA      bouton femmes AWA
9. Baptême à Tiréli                10. le Lieu Public,                  11. AWA                              12. la place des femmes
                                            espace particulier                   la Société des Masques        dans AWA

bout.Amani      bout_fécondité      bout_tellems      bout_arbres_120
13. Vers AMANI,                   14. Invocation fécondité          15. Les TELLEMS,                 16. du vert
la mare sacrée                       toguna d'Amani                     archéo-merveilleux                  en saison sèche

III. DE IRÉLI AUX ANCIENS COMBATTANTS

bouton_hogon_et_chiraquie      bouton_chirac_et_tirailleurs      bouton_ancien_combattant
17. Hogon et Chiraquie          18. Parole de Chirac                19. Honneur au vétéran
on se souvient à Iréli              et Tirailleurs Sénégalais           de l'Infanterie Coloniale Française

IV. DES 3 YOUGAS Á YENDOUMA

bout3youga      bout_sur_le_plateau3youga      bout_vers_Yendouma_120
20. Youga Nah,                      21. Sur le plateau                   22. Vers Yendouma Atô
Dougourou, Piri                      des Trois Youga                     Falaises de Bandiagara

V. ALAYE KÉNÉ ATÔ

bout_alaye_120      bout_retrouvailles120      bout_alaye_dessinateur120      bout_alaye_futur_hogon120
23. Alaye KÉNÉ Atô,             24. Retrouver Alaye                25. Évolution dans                26. Alaye,
Grand Dessinateur Dogon       2 ans plus tard                      les dessins de Alaye             futur Hogon


VI. MYTHES ET RITES

bout_genèse1_120      bout_la_mort_120       bout_lébé 120
27a. AMA, dieu créateur          27b. apparition de                    27c. LÉBÉ,
Yurugu, Nommo, l'homme        de la Mort                               l'ancêtre serpent

bouton_enterrement_dogon      bout funérailles fête       bout Sacrifice et Masques chez le Mort
28a. Rites funéraires I             28b. Rites funéraires II              28c. Rites funéraires III
l'enterrement                          Funérailles, grande fête             Sacrifices et masques


VII. CHAÎNE de GANDAMIA
de FOMBORI à HOMBORI

bout_fombori120      bout_banque_culturelle_de_Fombori120      bout_chez_lélélé120      bout_hombori_tondo_120
29. FOMBORI,                       30. Banque Culturelle            31. HOMBORI,                        32. Hombori TONDO,
Chaîne de Gandamia               contre le pillage                    chez Lélélé                             Pt culminant du Mali

bout_main_120
33. La Main de Fatima

  L e s   a l b u m s !   

une boîte >>>>> un album!... clic!  sur l'icône pour ouvrir

bot_album_baobabs     bout_album_tellems     bout_album_alaye     bout_album_contes_dessins
Baobabs en Pays Dogon      Vestiges TELLEMS             Alaye Kéné Atô, dessins    ALAYE, contes et mythes

C'est pas fini!... gardez l'oeil ouvert...



Tous les carnets de "Roots Voyage et Retours" sont accessibles depuis la colonne de gauche sous l'étiquette :
sommaireRVR


I N D E X                                                  retour à l'accueil
retour_vers_mes_gps                                         retour accueil

 


Posté par amilaba à 23:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Entrée dans le Pays Dogon, Songho (Mali)

vers_GPS_mopticarnet précédent:
Mopti, Fatoma, Djenné

 

 

Pour "PEINTURES RUPESTRES de la GROTTE des circoncisions de SONGHO" ?... C'est ICI ,une page plus loin.

Dans cette page :

 

1ère étape: rejoindre BANBIAGARA

 

carte Mopti Bandiagara Mali situation_falaises_de_bandiagara Mali

 

02/01/08 Hôtel "y a pas de problème", Mopti. D'abord, le choix du guide parmi tous ces prétendants qui se bousculent à la porte de l'hôtel autour de la touriste fraîchement débarquée. Ho!...Attendez, là!... d'abord, je m'installe.

Un p'tit malin, Oumar Tembely, observe, essaye de saisir mon nom à la réception... stratégie...Discret, je ne l'ai pas remarqué. Il m'aborde tranquillement, plus tard, quand il me sent plus disponible. Puis, m'accompagnant tranquillement dans les rues, négocie intelligemment, sans pression, en montrant les cartes qu'il a dans son jeu en fonction des attentes qu'il perçoit chez la possible future cliente... Guide officiel détenteur de LA carte de l'Omatho, le diplôme dans la sacoche, à disposition du client. Il accepte mon budget, mes demandes, on fait affaire... Rudimentaire, frugal et, à ma demande, beaucoup de marche,  prix très raisonnable. super! ça me va... Nous nous reverrons le soir au bar de l'hôtel pour finaliser le parcours et les conditions du contrat. Cette journée, j'explore Mopti:

MOPTI ... une ville gagnée sur l'eau
MOPTI-Port ... échanges vitaux

Au soir, je retrouve Oumar, vrai Dogon, de culture animiste véritablement et dans le quotidien... Cette fois, j'ai bien fait de faire confiance à mon jugement. Je verrai sur place que ce guide connaît parfaitement  le pays Dogon, sa culture qu'il aime faire connaître et comprendre de l'intérieur. De plus, efficace pour régler les problèmes d'intendance... Une fois l'affaire entendue, contrat signé, avance payée, il va se mettre en quatre pour répondre à ce qu'il comprend de mes attentes.

Contrat?... ce que nous avons convenu détaillé par écrit sur une feuille de cahier d'écolier (et par moi, à la demande du guide qui ne sait pas écrire... et lire?), daté et signé par les deux, en double exemplaires.

Vendredi 04/01/08, au petit matin, taxi jusqu'à Sévaré puis taxi-brousse jusqu'à Bandiagara où il est prévu que nous dormions chez une des soeurs du guide pour partir au matin vers Dourou.


 

Le village de SONGHO

Dans l'après-midi de ce vendredi, sur la moto du beau-frère, en route vers SONGHO, village sur le plateau Dogon, à +/- 15km de Bandiagara,  vers Mopti, dont 3km de piste. Village connu pour ses peintures rupestres rituelles liées à la circoncision.

Dans cette page comme dans mes autres pages, je vous conseille vivement de cliquer dans chaque photo pour y regarder de plus près...

 

Arrivée à SONGHO Mali

Mon premier contact avec un village Dogon...
les guillerets greniers à mil, à toit de chaume,
dansantes et expressives touches noires.

greniers dogons en banco Mali

d'autres greniers, à toit de voûte en terre,
greniers à objets personnels, petits trésors, outils
ou réserves alimentaires...

grenier dogon pour mil Mali porte dogon de grenier et verrou de bois Mali

et des cases d'habitation à toit en terrasse.
Banco sensuel et pierres des clôtures juxtaposés.

une concession dans un village dogon Mali à l'intérieur d'une concession dogon Mali

Les bâtiments sont regroupés en "concessions",
maisons d'habitation et greniers d'une même famille
dans un périmètre clôturé par un mur de pierres nues.

A voir : "le village de Songho", sur l'organisation de ce village, un document de l'association "Yantimbé", qui aide au développement de villages en pays Dogon.

étroits tissages de coton écru Pays Dogon Mali charpente d'auvent Pays dogon Mali
clic! dans photos >>>>> grande fenêtre, meilleure vue

Dans les rues, des tisserands
sur ces étroits métiers à tisser
que je vous ai déjà présentés
dans "Ségou, la fabrique de bogolan".
Murets, charpentes des auvents... tout est utile à l'exposition des pièces tissées, écrues ou travaillées selon la technique du bogolan, écharpes, couvertures, habits ou poupées de tissu...

*******

 

le Toguna, case à palabre Dogon Mali

 

Le TOGUNA !

Dans chaque village Dogon au moins un, souvent plusieurs.
Traditionnellement, un par GINNA (lignée familiale).
Togu Na ou abri des hommes (prononcer togouna),
les femmes n'y ont pas accés.
Ce serait un des deux premiers édifices construits
lorsqu'un village s'établit,
le deuxième étant la case des femmes, à l'écart,
où elles se retirent quand elles ont leurs règles.

J'entends pour la première fois parler des 8 ancêtres fondateurs essentiels pour les Dogons: le toit doit être fait de 8 couches de bottes de mil, symbôle des 8 lignées des ancêtres.

Oumar, le guide, m'assure que les piliers, tantôt de pierres empilées, tantôt fourches de bois, devraient aussi être 8, mais ce point ne m'a pas paru trop respecté dans les togunas que j'ai vus ensuite... il faut dire que beaucoup des anciens poteaux de bois sculptés ont été volés pour être revendus aux accros d'antiquités africaines. Sont maintenant remplacés par des poteaux récemment travaillés... et j'ai quelquefois pensé qu'une émulation artistique nouvelle a pu occulter la valeur symbolique du nombre...

 

à l'intérieur d'un toguna Pays dogon Mali

 

C'est dans le toguna que les anciens du village
se réunissent pour discuter
et prendre les décisions qui concernent la communauté.
Le plafond bas contraint les hommes à rester assis,
bon moyen pour préserver la sérénité des débats.

Ne croyez pas qu'on ne fait que discuter de choses graves dans le toguna.

On s'y repose, on fait la sieste, on y retrouve les amis pour papoter, on y fait des petits travaux manuels tels que tresser des ficelles ou découper des lanières de cuir... et on a un oeil sur la vie du village...


 

Visite: allégeance aux... traditions

 

négociations entre guides Pays dogon Mali

 

Même s'il connaît parfaitement Songho, mon guide ne s'autorisera pas à m'en faire faire la visite seul.

En cela, il respecte 2 choses : la plus évidente, permettre au guide local de gagner sa vie mais aussi, une coutume qui veut qu'un membre de la communauté du village où vous arrivez vous accompagne, comme je le verrais ensuite. A la fois respect, accueil mais aussi et surtout vigilance et garantie pour la communauté que vous ne transgresserez pas un des nombreux tabous liés à ces lieux, ce qui serait préjudiciable à la communauté.

Je l'accepte comme une marque de respect pour ces gens qui m'acceptent sur leur sol.

Notre guide local, très sérieux, plutôt directif...

une salle de classe à l'ancienne Pays Dogon Mali bureau d'écolier en bambou Pays Dogon Mali

...a embauché tout le monde
dans la salle de classe reconstituée,
y compris un couple et leurs guides, restitution oblige.
Sur son tee-shirt maillot-de-foot
dans un étincelant cercle rouge,
une blanche bouteille de lait
S U D M I L C H

... à suivre


toutes les pages de ce carnet,                                         page suivante
cliquer dans l'icône ci-dessous :                            Les peintures rupestres
grotte et circoncision
retour_GPS_dogonbouton_suiteretour à l'accueil                  
retour accueil                




les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 23:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

SONGHO, la grotte des circoncisions, peintures rupestres et rituels

page précédente_dogonpage précédente:
Entrée dans le Pays DOGON,
Songho

 

 

Dans cette page :

 

L'accès aux grottes

 

Songho, vers les grottes MaliAu-dessus du village de SONGHO, les guides locaux amènent les touristes sur une plate-forme bordée de grottes, lieu cérémoniel où des générations de garçons ont été et sont toujours circoncis...

On parle, dans les guides touristiques, des peintures rupestres de SONGHO...

Il n'est question que des garçons... j'y reviendrai plus loin.

 

Pour l'heure, je goûte le plaisir de ces ruelles  épaulées de banco, pentues, mi-sable, mi-éboulis, qui nous conduisent vers le haut du village.

échelle de bois traditionnelle Dogon Mali Rues éboulis des Villages Dogons Mali

Ah!...oui... que je n'oublie pas de vous dire : les photos s'ouvrent avec bonheur dans plus grand quand vous cliquez dessus.
Par exemple, tiens!... la petite échelle de bois, caractéristique, qui permet d'accéder aux terrasses (ph. de gauche)...elle vous le rendra bien.

Montons, et d'en haut...

le chemin d'accès aux grottes de SONGHO Mali Ascension vers le site des circoncisions SONGHO Mali

un coup d'oeil sur le village...

Le village de Songho vu des grottes Mali

Nouveau puits et plate-forme de propreté SONGHO Mali architecture Dogon, maisons-terrasses et greniers SONGHO Mali

Vu d'en haut, depuis la plate-forme,
je me représente mieux l'organisation du village
et l'architecture Dogon,
maisons à terrasses et greniers.
(voir message précédent "SONGHO", lien en haut de page)
Bien sûr!... en cliquant dans fotos pour y voir mieux ...

A la périphérie du village, au centre d'une place, un nouveau puits à côté de l'ancien (détail ph. de gauche).Règles d'hygiène de plus en plus répandues pour préserver la qualité de l'eau : les villages se dotent, souvent avec l'aide d'associations, de puits construits sur des estrades de béton. Il est interdit d'y marcher autrement que pieds nus... Menaces d'amendes de 1000Fcfa aux contrevenants.

 

mosquée de SONGHO Mali

Une grande mosquée dans ce village important
en grande partie islamisé...

Pourtant, ce n'est pas dans la religion musulmane que les Dogons vont chercher les justifications à la pratique de la circoncision. Elle existait avant l'islamisation et trouve ses racines symboliques dans les très complexes mythes Dogons.


 

droit de visite SONGHO Mali

 

Peintures et Rituels
CIRCONCISION


Peintures rupestres de Kondi Pegue SONGHO MaliSONGHO, peintures rupestres rituelles Mali
Signes et Symbôles, Grottes de SONGHO MaliReprésentation de masques Kanaga SONGHO Mali

Idéogrammes, symboles, animaux totémiques
et représentations des Masques...
3 couleurs hautement symboliques pour les Dogons:
(d'après Oumar, le guide Dogon qui m'accompagne)
le rouge, pour le sang (force vitale)
le blanc, pour la spiritualité
et le noir pour la terre, fécondité, fertilité
et aussi hospitalité.

Le blanc, kaolin ou bouillie de mil... le noir, cendres... le rouge?... j'ai oublié... Terres rouges?... j'ai entendu parler ailleurs, pour teindre les pagnes des danses des masques, d'un rouge tiré de tiges de mil rouge...

à lire (liens):
- "Peintures rupestres récentes du Bassin du Niger", Alain GALLAY (dans "le journal de la société des Africanistes" 1964)
- "L'Auvent Desplagnes" Géraldine PREVOT (Auvent Desplagnes, autre nom donné à l'auvent de SONGHO...  KONDI PEGUE, je crois, pour les Dogons).

 

lieu des circoncisions SONGHO Mali

C'est ici... une pierre, un enfant...
Il faudrait ne pas pleurer, ne pas crier.

Le guide local donne des explications sur le déroulement de la "cérémonie"...(dans les liens donnés dans cette page, des tas d'infos et détails pour en savoir plus).

à lire (lien):
- "Les Rites de Circoncision chez les Dogons de Sanga" Michel LEIRIS, André SCHAEFFNER (dans"le journal de la société des Africanistes" 1936)

...Dans la toujours très vivante mythologie Dogon ,qui explique l'origine du monde, la dualité homme-femme tient une grande place. Présente dans chaque individu, et nécessaire à la vie... mais pourrait bien être source de conflits...

Alors voilà... de ce que j'en ai compris à-travers quelques lectures, enlever le prépuce, petite peau souple et molle, donc d'essence féminine, serait enlever aux garçons cette part de féminité qui pourrait les mettre en conflit avec eux-mêmes.
Ce n'est qu'à cette condition qu'ils deviennent des hommes. Changement de statut social important. Considérés, à ce moment-là, ils rejoignent les adultes.

Quant à mes deux guides, quand je les questionne, il leur suffit que le Nommo ait ordonné un jour que tous les garçons soient circoncis. Nommo?...Difficile à cerner pour moi... de ce que m'en dit Oumar, je me le représente comme un ancêtre-esprit fondateur un peu dieu, toujours bien vivant et, me semble-t-il, trivialement présent, inquiétant et familier dans le monde de mon guide.

Mes questions sont directes: "Que se passe-t-il si un enfant pleure? Toi, dis-moi, as-tu eu très mal? as-tu pleuré?"... Le silence accompagné d'un sourire qui s'excuse du guide local, la réponse spontanée, sortie du coeur, de Oumar relativisent la théorie.

 

... des jeux, ensuite, pour détourner de la douleur... de l'effroi?...

compétition entre circoncis SONGHO MaliDepuis l'extrémité de la plate-forme, courir et mettre le premier son doigt dans le cercle cible...
Lancer le plus loin possible une pierre...

... et puis, des chants, rituels, enseignés là et pendant la convalescence et rythmés par les sistres.

Sistres des circoncis dans une grotte de SONGHO Mali

Les sistres: instruments de percussion, faits de calebasses cassées et entières. Ils servent uniquement pour les nouveaux circoncis.

Sistres ou instruments de musique des circoncis Mali Ainsi se tient le sistre Mali

Songho fait exception... Un des rares lieux
où les sistres sont conservés,
entreposés dans les grottes,
et ré-utilisés.
Ailleurs, le plus souvent, les sistres sont brûlés
à la fin de la période de convalescence (et initiation).

 

Le T U M O

Les nouveaux circoncis sont pris en charge par les circoncis de la vague précédente. Vont vivre ensemble pendant +/- 3 semaines. Les garçons circoncis en même temps forment un groupe appelé "TUMO", à l'intérieur duquel chacun se doit respect et assistance jusqu'à la mort.
Pendant la 1ère semaine, pour le nouveau circoncis, croiser un garçon non-circoncis ou une femme est tabou, à fortiori si cette femme est sa mère...

J'ai vu, sur ma route, plusieurs de ces groupes d'enfants, vêtus de tuniques mi-longues de grossière toile grise,. Ils chantent pour demander l'aumône, puis pour remercier.

*******

... sous l'auvent KONDI PEGUE, je pose une question: "...et les filles?... qu'est-ce qui se passe pour les filles?"
Réponse du guide local, un peu contrarié mais encore courtois: "Pour les filles, il y a un endroit pareil, un peu plus loin, par là...". avec un geste vers la gauche, dos à la grotte.
"On peut le visiter?"... ça, non!...impossible!... "mais, c'est pareil pour les filles... c'est la même chose..."
"Pareil?... Avec des peintures?"... Ah, non!...pas avec des peintures!

Excision... pareil? Une discussion s'installe entre mon guide personnel, intéressé et bourré de questions, et moi. Je parle des conséquences simplement sanitaires de l'excision, je parle aux deux... ça ne fait pas l'affaire du guide local, rembruni. Il trouve qu'on n'a pas besoin qu'il soit là pour avoir cette discussion et nous le dit, et puis ça fait longtemps qu'on est là, et puis peut-être qu'il a des clients qui l'attendent et qu'il perd de l'argent... Allez! on redescend.

De ce lieu à Songho destiné à l'excision des filles, je n'ai trouvé aucune mention écrite... silence.

Au Mali,"92% des femmes de 15 à 45 ans sont excisées et 80,3% des maliens pensent que cette pratique doit être maintenue" d'après la présidente du PNLE (Plan National de Lutte contre l'Excision) Mme K. Joséphine TRAORE, interview réalisée par le quotidien l'Essor, le 06/02/09.

... La page suivante pour aller voir du côté des filles... à suivre


toutes les pages de ce carnet,                                         page suivante
cliquer dans l'icône ci-dessous :                            Des femmes et des hommes
contre l'excision
retour_GPS_dogonbouton_suiteretour à l'accueil                  
retour accueil                




les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 22:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]