samedi 21 mars 2009

Bamako 2

bouton_navig

 

RYTHMES...
... et possibles

 

Lundi 24/12... visa...

Mon guide, un rien roublard mais très sympathique, s'est plus que bien payé ces deux jours en pays mandingue, je le sais maintenant... sans compter la culbute sur une carte SIM que ma naïveté de toubabou fraîchement débarquée, et donc en manque de repères, lui a permis de ramasser...
Arnaque?... pour moi, non, je l'ai dit plus haut, c'est le prix de la leçon... à moi d'apprendre... faire connaissance avec... prendre la mesure de....

Arnaque?... pour mon guide, non, peut-être 4 ou 5 fauteuils en bambou pour le restau qu'il est en train de reprendre ("Mohammed à la Casa")...c'est juste "business"...
et puis,... une fois ces affaires réglées... Mahmane m'a été d'un grand secours ... vraiment ! et sans demander contre-partie
... pour la suite, m'a béblayé le terrain, apporté son aide et celle de sa moto sport, fait gagner un temps fou et permis d'épargner mon capital résistance au stress... a finalement bien joué son rôle de fils adoptif de plaisanterie (voir Siby).

VISA... Ainsi donc, dés 8h30, ce lundi, Mahmane vient me chercher, quartier Badalabougou, sur sa moto sport, (casque?... rétro?...je ne sais même plus que ça existe), retour vers centre pour dire trois mots aux maçons qui rénovent son restau, petit déj. et fissa à travers la ville jusqu'au quartier des administrations, direction bureaux de la Sûreté Nationale. Dépose demande visa rapide, mais, déception, trop de demandes, pas de visa avant mercredi...

J'avais envie de voir Bamako de haut... hop!... moto-manga et chauffeur me font grimper sur l'une des trois collines qui dominent la ville. Tout en haut, la route aboutit tout droit sur la façade d'un hôpital, nous sommes à Point G (hôpital baptisé donc logiquement "hôpital Point G", lettres étalées sur la façade). Petit chemin à droite, nature et vue superbe sur la ville...

... et puisque nous sommes là, repartons un peu plus loin, dans un quartier résidentiel, visite à une soeur de Mahmane, thé... enfants effarouchés...

pour le bonheur de l'épouse malienne... j'y rencontre pour la première fois, mais non la dernière, ce goût malien pour l'esthétique des séries de marmites émaillées aux décors floraux de couleurs vives qu'on empile en pyramides au sommet de buffets rétros, plusieurs séries côte-à-côte, qui semblent ne jamais devoir être utilisées pour leur fonction première...

au marché, à Ségou

 

 

Mardi 25/12... et oui, Noël!...

Que Marylène et Sophie, nièces chéries, soient rassurées, ici comme au Maroc, celui qu'elles savent avec sa canne sucre d'orge et sa peau toute rose sous sa barbe blanche est bien arrivé depuis Taïwan dans son manteau rouge et se balance en bouquets dans les mains de vendeurs ambulants plus basanés tu meurs....

Une fête, ça ne se refuse pas... ce pays à plus de 85% musulman ne va pas faire l'impasse sur cette belle occasion. Donc... administrations fermées aujourd'hui...

Toute la nuit dernière, bel exemple d'oecuménisme, danse et musique dans les "maquis" au bout de la rue "Bla Bla", rue de l'hôtel où je loge...

le "maquis" ?... y en a pas mal à Bamako, il suffit d'un comptoir où servir à boire, au mieux de quelques musiciens, mais plus souvent d'une méchante sono nazillarde branchée plein plein pot, une salle éventuellement, mais s'il n'y en a pas, pas de problème, on danse à la nuit dans la rue-poussière...et il y a foule.

J'en profite encore bien ce soir car demain, je n'en doute pas, retrait du visa, achat ticket bus... et bus, destination Ségou...

Mercredi 26/12... Sûreté Nationale... Visa...

... Après avoir attendu que la Tabaski, fête du mouton, passe, puis le week-end, puis Noël, férié évidemment... voilà qu'au moment de récupérer mon passeport, impossible, ordinateurs en panne... ce qu'il y a de sympa, c'est que je peux circuler d'un bureau à l'autre pour chercher les infos et parler à des hauts fonctionnaires aussi simplement que je parle au boulanger du coin de ma rue.... et dans tous ces bureaux où tout le monde circule, personne ne peut me donner l'info que détient celui qui est à 1 mètre de lui... c'est ainsi que de bonds en rebonds, j'accède au personnage le plus haut placé du service pour ensuite de renvois en renvois redescendre tous les échelons en sens inverse sans en sauter aucun... et, finalement, à 11h : "revenez à 14h" ...inch Allah!...
Avec ce sentiment de m'être promenée dans les locaux de la Sûreté du Mali plus librement que dans les bureaux directoriaux de l'établissement où je travaillais l'année passée.

Bon!... hé bien... OK...
Sur la moto-dispo qui m'a adoptée et bien facilité les choses, j'ai fait ensuite au pas de charge d'un bout à l'autre de la ville, hôtel pour assurer éventuelle nuit supplémentaire, vérifier possibilité de report du billet de bus que j'avais en poche pour 15h, resto le Bafing... pause,... retour Sûreté, 14h, bureaux ouverts à tous vents, personne en vue... sortir une gradée en uniforme bleue de sa sieste, piocher moi-même dans un vieux carton en attente par terre dans un coin et passer en revue les quelques passeports qui s'y trouvent et miracle!... je suis parmi les heureux élus!!!... visa y es-tu?....OUIIII...tchao, j'emporte.... Retraverser la ville? passer à l'hôtel?... essayer d'attraper le bus ?... Mahmane ne pense pas que ce soit jouable avec un taxi...
Allez,.... grimpe !... Mon chauffeur fait le sprint jusqu'à l'hôtel, charge mon gros sac cargo entre lui et le guidon, moi derrière avec mon petit sac à dos plus le sien par-dessus et reprise du sprint jusqu'à la gare routière bien excentrée... et chance! .... j'ai pu prendre mon bus surchauffé. Mahmane, merci...

Ceci n'est pas un exploit, c'est un fonctionnement tout-à-fait banal...

Prochaine étape, SEGOU. Plus exactement KALA ou Kalakouro (kala le vieux), village de pêcheurs, sans eau (un puits récent payé par des occidentaux), sans électricité, de l'autre côté du fleuve. Campement dans une famille de piroguiers, du nom de MAÏGA. L'un des hommes de la famille doit venir me chercher à la gare routière et me ramener dans sa pirogue.
J'ai peut-être pas besoin d'avoir Libé sous le bras, il va me reconnaître ?...


tous les messages de ce carnet                                         page suivante
Clic! dans l'icône ci-dessous                                                  SÉGOU
retour_bamakoretour à l'accueil                  bouton_navig
retour accueil                

 

 

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 13:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


vendredi 20 mars 2009

Je campe à SEGOU

bouton_navigpage précédente:
Bamako 2

 

 

 

kalakoro, face à Ségou MALI
Plus exactement, là, à Kala,
KALAKouro, Kala le vieux
face à Ségou
village BOZO, vous dit-on...
BOZO?... l'ethnie des pêcheurs

 

ce 26/12/07
et pour quelques jours dans une famille SONGHAÏ
chez Salif MAÏGA
Salif
   Piroguier...
pour le bonheur des touristes
  ainsi que son frère Amadou

la traversée du Niger SÉGOU Mali

...arrivée à la nuit
jeune piroguier SÉGOU Mali
à la gare routière
et traversée du Niger sous les étoiles

Ma tente m'attend sous un auvent
au-milieu de la famille Maïga,
des enfants, des femmes...sur des nattes,
c'est l'heure du repas

famille SÉGOU Mali

 

...c'est aussi la fête dans une case voisine, la musique toute la nuit et encore au matin
quelqu'un se marie.
et j'entends, au lever du jour,sorti d'une radio proche, infos en français, le mot "Sarkozy"...

 


toutes les pages de ce carnet                                          page suivante:
cliquer sur cette icône:                                                      à Kala,
retour_ségou                     mon premier campement
bouton_navigretour à l'accueil                   
retour accueil              

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 19:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 19 mars 2009

à Kala, mon premier campement

bouton_navigpage précédente:
Je campe à Ségou





tente sous l'auvent Chez les Maïga SÉGOU Mali
sous l'auvent, la tente claire, je dors là

le 2ème jour, j'ai des voisins
une famille, 4 personnes
ils repartiront avant moi

au devant de ma tente, je vois...

 

un grenier grenier rudimentaire Mali

des maraismarais SÉGOU Mali













et la brousse...brousse Delta intérieur du Niger Mali
où il ne faut pas aller,
monde de toutes les peurs
ça effraye les enfants qui ne m'y suivent pas

inquiétante brousse Mali

 

côté NIGER,

des pinasses effilées
calme, calme, calme

pirogues de pêcheurs sur le Niger à Kala SÉGOU Mali

 

mais difficilement être seule,
...car celle-ci

espiègle Mali

petite Maïga taquine
qui se précipite devant mon objectif
pour squatter toujours mes photos
briques banco au séchage Mali

....et ces deux-là

enfants très présents Malipetit Coulibaly Mali

tiennent absolument à me tenir la main

...quelqu'un s'est-il aperçu que je parle un français qu'ils ne comprennent pas et eux un bambara mystérieux pour mes oreilles?... en tout cas pas nous, nous avons bien discuté.

 

photo! photo!

famille hospitalière Mali

KALAkouro village

Kalakoro village depuis la brousse SÉGOU Mali


toutes les pages de ce carnet                                         page suivante:
clic ! dans l'icône ci-dessous :                                    Kala, côté Niger
retour_ségou bouton_navigretour à l'accueil                 
retour accueil              

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 18 mars 2009

Kala, côté NIGER, embarquement

bouton_navigpage précédente:
à Kala,
mon premier campement




Dans cette page, je vous recommande d'agrandir les photos, par un clic! dessus... mille détails très vivants.

 

vers l'embarquement à KALA, Mali

 

Kala port, Mali

grande activité au bord du fleuve

on est lundi, jour de marché à Ségou
du monde pour la traversée

cantines du port à KALA, Mali

10Fcfa m'avait demandé le patron
"c'est 2Fcfa, je veux bien payer 3F, mais pas 10"
avec le soutien de clients qui prennent mon parti,
polémique mais marché conclu,
et retour du sourire sur le visage du patron

chargement pinasse, KALA, Malipaille et motos, embarquement à KALA, Mali

 

transport public sur le Niger, MaliSeul maître sur la pinasse, Kala, Mali

discipline, Kala, Malienfants passagers, pinasse publique, Mali

toutes marchandises, pinasses publiques, Mali

transport toutes branches, pinasses publiques, Mali

précieux combustible, KALA Mali

nous partons

pinasse publique, KALA Mali amarres larguées, traversée du Niger, Mali

sandale au sec, sur le Niger, Mali

plein fleuve, Niger, Mali

... et pour le débarquement, rendez-vous page suivante
sur les quais de Ségou ce lundi,
jour de marché...


toutes les pages de ce carnet,                                       page suivante:
cliquer dans l'icône ci-dessous                                Mali, jour de marché
retour_ségouà Ségou
bouton_navigretour à l'accueil                    
retour accueil                  

 


   retour_gps_mali_transport retour vers GPS MALI-Transport


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 17 mars 2009

Mali...jour de marché à SEGOU

bouton_navigpage précédente:
Kala, côté Niger,
embarquement



débarquement à SÉGOU Mali

C'est lundi, marché hebdomadaire
Sur les rives du Niger, toute la journée
sont embarquées et débarquées des marchandises...

Arrivée à Ségou
effervescence

Ségou Port, Mali

On débarque de la pinasse dans l'eau jusqu'à mi-cuisse
Plus près de la rive, ce n'est pas assez profond.
Aussitôt arrivées,les pinasses publiques sont prises d'assaut

Bon... là!... faut vraiment se l'offrir le CLIC! magique
qui fait grandir les photos...

embarcations polyvalentes SÉGOU Malide l'eau jusqu'à mi-cuisse SÉGOU Mali
quotidien et commerce, travail de femmes SÉGOU MaliSÉGOU Mali, arrivée des chalands

Le grand bâtiment sur l'eau ?

pinasses et ferry SÉGOU Maligare terrestre et maritine SÉGOU Mali

c'est un bateau de la COMANAV
il assure le transport des voyageurs sur le NIGER
va jusqu'à Tombouctou et Gao...
quand il y a assez d'eau
ce qui n'est plus le cas en ce 31 décembre

lavandières à SÉGOU Mali

énorme corps vide
il parvient à se faire oublier
à force d'immobilisme

vers le mois de juillet, après les pluies, il reprendra vie...



Pour faire un tour au marché
clic! sur cette icône...

album jour de marché SÉGOU Mali
album : marché à Ségou


Des détails extraits de l'album-photo pour vous allécher ci-dessous, en vrac, au détour des allées:

les bananes plantains, à griller...j'aime.... les poissons séchés m'impressionnent

et les calebasses....Voeux gravés...

et puis les ustensiles et plats en métal recyclé
  mon préféré, le fidèle chaudron
fait dans du métal issu de pièces de moteurs
qui peut prendre toutes les tailles
le compagnon de chaque foyer...
du Nord au Sud, de l'est à l'ouest du Mali.
chaudron en aluminium de récupération Afrique

 

et aussi... Yougou-yougou, le prêt-à-porter recherché, la récup' de nos fripes occidentales...

et l'engouement que l'on a pour l'écrit sur les tissus et vêtements...


 

et des couleurs... des couleurs...

marché de SÉGOU Mali

 

et la fête...
31 décembre...Des vendeurs ambulants
de guirlandes métallisées et cotillons
sous un soleil de plomb.

vendeurs ambulants de guirlandes et cotillons SÉGOU Mali

 

et puis bien sûr...

les poteries de kalabougou

poteries de Kalabougou au marché de SÉGOU Mali

Kalabougou ?... ou Kala le nouveau
je vous montre dans la page suivante :
LES POTIERES DE KALABOUGOU...

 

là, je m'en repars au calme, sur l'autre rive du Niger,
au village des pêcheurs Bozos, où je campe ...

fin de journée, fin de marché, rembarquement SÉGOU Mali

là, en face, à Kala le Vieux...

 

pêcheurs bozos du Niger, SÉGOU Mali

 


toutes les pages de ce carnet,                                        page suivante:
cliquer sur cette icône:                                  les potières de Kalabougou
bouton_navigretour_ségoualler à l'accueil                            
retour accueil                     

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 12:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 16 mars 2009

Mali. Les potières de KALABOUGOU

bouton_navigpage précédente:
Jour de marché à Ségou

 

 

je vous ai déjà dit que clic dans photos = grandes images ?

cuisson des poteries à kALABOUGOU Mali

Dimanche... c'est jour de cuisson à Kalabougou!
Dés le lever du jour, les femmes ont fait
de grands feux de fagots sur la grand place.
Les feux anciens ont laissé des dunes de cendres


Album-photos ''les potières de kALABOUGOU Mali''
ALBUM

mieux que des mots, le choc des photos
allez donc z-y voir dans c't'alboum, CLIC! dans l'icône

La poterie à KALABOUGOU, c'est domaine réservé des femmes
Très tôt, les filles apprennent les savoir-faire des aînées
et mettent la main à la pâte...
Magnifiques poteries qui leur assurent des revenus fiables,
une autonomie certaine... et la dignité.

Question : croyez-vous que ces femmes qui ont gagné en respect fantasment sur les bienfaits de l'école pour leurs filles ?
... et les gamines ?


le devenir des petites filles à kALABOUGOU Mali
... pendant que vous y réfléchissez, je vous donne le secret
de la solidité des poteries de Kalabougou :

Récupération des tessons des poteries brisées,
patiemment broyés, tamisés
et mélangés à l'argile fraîche...
Les pieds font le plus gros du travail.

apprentie potière au broyage des tessons MALIau tamis les tessons pilés KALABOUGOU Mali
mélange argile fraîche et terre cuite KALABOUGOU Mali

Voilà!... c'est ça le truc.

L'argile est mise en forme sur des moules

poterie sur moule KALABOUGOU Mali moules à poteries KALABOUGOU Mali

 

et est-ce pour rendre grâce à cette manne
qu'une sphère a ainsi été dressée en autel
au-milieu du village ?...
Autel dédié aux génies des potières kALABOUGOU Mali
....je le crois.

... dés le lendemain, les poteries seront acheminées sur le Niger
au marché de Ségou ...

Poteries de Kalabougou au marché de SÉGOU Mali

 

magasin des poteries SÉGOU Mali

ou seront proposées
dans ce magasin
coopérative
au bord du Niger

à Ségou

et d'ailleurs, tiens!

ce soir, c'est par là
que je m'en vais... et vous invite
dans la pinasse de Salif
sur le NIGER

C'est dans cet album :
au soir tombant(album-photos)

retrouver ma tente au grand calme
dans la famille Maïga, à Kala le vieux...


toutes les pages de ce carnet,                                         page suivante:
cliquer sur cette icône:                                              Oui... ça aussi
bouton_navigretour_ségoualler à l'accueil                            
retour accueil                     

 


Posté par amilaba à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 15 mars 2009

oui... ça aussi...

bouton navigpage précédente
Les potières de KALABOUGOU

 

 

hygiène du petit matin MALI

 


toutes les pages de ce carnet,                                        page suivante:
cliquer sur cette icône:                                       Mali, le temps du thé
bouton_navigretour_ségoualler à l'accueil                            
retour accueil                     

 


les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)

 


Posté par amilaba à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]