avant_dogonpage précédente
Mythes Dogons des Origines II :
L'apparition de la Mort




Du premier ancêtre mort d'avoir transgressé un interdit
sont issues les trois grandes familles Dogons :
Djon, Ono, Aru
qui composent encore le peuple Dogon actuel
(certains y ajoutent une 4ème: Domno).

...suite du mythe des débuts, ainsi que raconté par Oumar:
Rappel: les images sont réduites >>> clic! pour agrandir...
Les titres des photos apparaissent quand on pose la souris dessus les photos.

Plus tard, bien après l'enterrement de l'ancêtre-serpent,
les Dogons entreprirent une longue migration...

couple

Voulant partir avec les restes de l'ancêtre,
ses descendants trouvèrent sa tombe vide.
À la place de sa dépouille, un grand serpent vivant...
le LÉBÉ, l'ancêtre revenu à la vie.

Alors ils recueillirent de cette terre régénératrice,
gage de fertilité qu'ils emportèrent avec eux.

Leur route, en surface puis souterraine,
les amenèrent au pied des falaises de Bandiagara,
où ils créèrent le village de KANI BONZON.

situation_kani_bonzon

Ils élevèrent un autel pour honorer l'aïeul serpent,
dressant une pierre étroite et haute qu'ils recouvrirent
de terre locale mêlée à la terre prise dans sa tombe,
et imprégnée de son nyama, sa force vitale.

moisson__caïman__hogonAinsi fut instauré le culte du LÉBÉ,

 

lié à la terre, au cycle de la vie,
à la germination des végétaux...

 

"Geneviève Calame Griaule définit le LÉBÉ comme l'ancêtre mythique incarnant les forces de la terre et de la végétation [...] Il incarne et représente les forces vitales qui renaissent à chaque saison." Nadine WANONO

hogon__gros_plan

Le HOGON (voir statut et rôle page 5)
est le prêtre du LÉBÉ.
Il se passe d'étranges choses
entre le LÉBÉ et le HOGON :
Chaque nuit, le serpent LÉBÉ visite le HOGON,
lui insufflant de sa haute spiritualité et de son nyama.

Glissant sur le corps du HOGON,
LÉBÉ le lave chaque nuit.
Aussi un des nombreux interdits
imposés au Hogon est-il de ne plus se laver
et quiconque s'approche de lui
ne doit pas avoir été mouillé.
Le LÉBÉ serait-il encore près du Hogon
alors que le jour s'est levé
qu'il devrait se cacher
et attendre la nuit suivante pour s'en aller
sans qu'aucune personne autre que le Hogon ne l'ait vu.

 

Puis, les trois grandes familles se séparèrent,
chacune prenant avec elle un peu de la terre
recueillie dans la tombe de l'ancêtre mort et ressuscité.
De cette dispersion naquirent les villages Dogons
sur le plateau, les falaises et la plaine.

Dans chaque village un autel LÉBÉ fut dressé,
grand cône contenant de la terre symbolique
chargée du nyama de l'ancêtre-serpent.
C'est certainement un de ces autels
que Alaye m'a permis de voir (page 26)


On honore le LÉBÉ en faisant sur l'autel
des libations de bouillie de mil, de dolo
et des sacrifices d'animaux.

hogon_et_sacrificehogon ogo_baru

Ce sont généralement les ôgô Baru,
les assistants du Hogon, qui officient...


 

SYMBOLIQUE des LIGNES

 

motifs_récurrents__crocodiles_e_tortueSouvent dans les sculptures sont gravées des frises de chevrons (voir photos précédentes sur cette page), symboles du serpent LÉBÉ, mais aussi de la pluie (l'eau)...

Les deux, Lébé et pluie, me paraissent parfois presque équivalents dans l'esprit de Oumar ( dont j'ai bien compris qu'il n'éprouve aucunement le besoin de donner aux choses des limites clairement définies comme l'exige mon propre esprit finalement plus cartésien que je ne croyais. Sa pensée semble plus s'appuyer sur les associations d'idées, les similitudes, les recouvrements et les interpénétrations que sur la logique ).

Sur ce pilier-ci de toguna, tout autant page d'écriture que sculpture votive, la calebasse pourrait représenter tout ce qui renferme l'eau dans la nature : mares, ruisseaux, rivières, puits...
Au-dessus, les chevrons parlent de la pluie en abondance en même temps que du Lébé, non pas l'un et l'autre, mais comme une osmose des deux...

Viennent se désaltérer à cette calebasse-symbole deux caïmans, animaux de l'eau, animaux sacrés (et pour beaucoup de familles, animaux totémiques) et une tortue, protectrice et gardienne de la Ginna (la famille dans le sens de lignée, prononcer guina). N'est-ce pas que c'est bon signe? signe d'abondance, de satisfaction et de sérénité (puisque caïmans et tortue sont satisfaits).
Aux rives de cette calebasse et en-dessous, un quadrillage qui rappelle le graphisme des écailles des caïmans. Oumar décrypte ce damier comme  étant une représentation des champs cultivés et, par extension, de la communauté villageoise, l'ensemble des personnes, ou plutôt les personnes assemblées, une puis une puis une... pour faire un tout... Mais aussi la terre fertile, ou qu'on souhaite fertile et donc invocation  de la Terre mère féconde représentée dans les mamelles nourricières.
Rappelez-vous que vous agrandissez les photos en cliquant dedans...

... et l'étoile double ?... Je laisse aux spécialistes les controverses sur Sirius et Sirius B et j'écoute Oumar plus intuitif qui y lit un symbole où fertilité et fécondité sont confondues :

"Effectivement l'étoile c'est la même chose que les seins. En tous cas ça veut dire que tu vas avoir une très très bonne récolte, tu vas être très contente, très très contente parce-que tu vois, c'est Sigui Tolo et Sigui Tolo, c'est l'étoile du Sigui. Ça dit la même chose que la fête du Sigui, ça veut dire que toute la vie recommence. C'est ça que ça dit..."


 

LÉBÉ et FÊTE du SIGUI

grand_masque1 grand_masque2 grand_masque3

Tous les soixante ans les Dogons commémorent
à travers la fête du SIGUI
le LÉBÉ, premier ancêtre mort et ressuscité.
Cette cérémonie qui va durer 7 ans
suit un chemin particulier, de village en village.
Si l'itinéraire chargé de signification
ne passe pas par tous les villages,
la Fête du Sigui concerne tout le Pays Dogon.

Pour honorer le LÉBÉ, un Grand Masque est taillé, effigie du serpent-ancêtre,
dans chaque village qui reçoit la Fête.
Le masque nouveau prendra la place de l'ancien
après en avoir absorbé le nyama de LÉBÉ qui l'habitait.

lébé5

Pour taille, rites et symbolique du Grand Masque...
cliquez sur le lien "un grand masque" au-dessus
qui vous ramènera au § déjà écrit sur ces sujets
dans la page 11 consacrée aux masques.

lébé6

Tous les 60 ans ?... Oumar explique :
LÉBÉ a lui-même fait son propre parcours, de mare en mare
au tout début de l'histoire sur les falaises.

Il est parti d'un trou d'eau près de Youga Dogourou
et il a fini au même endroit,
c'est pourquoi le Sigui commence et finit aux Yougas

Pour le premier Sigui, les Dogons avaient taillé
le premier Grand Masque pour garder le Nyama de LÉBÉ.
Ils avaient choisi un homme pour le servir, le olo baru.
Mais, soixante ans après, cet homme devenu vieux mourut.
Le Grand Masque se retrouva avec personne pour le servir.
Il fallut faire un autre Sigui...
On décida que le Sigui devrait à partir de maintenant
être célébré tous les soixante ans.

Oumar ajoute que soixante ans c'est la vie d'un homme
mais que c'est aussi le temps que met l'Étoile du Fonio*
pour faire le tour de l'étoile du Sigui (Sirius).

*fonio... la plus petite graine des céréales qui pourrait bien aussi être à l'origine de l'origine du monde... mystères de la cosmogonie Dogon.

Je vous recommande :
"Les cérémonies soixantenaires du Sigui chez les Dogons" par Germaine Dieterlen anthropologue, spécialiste des Dogons, qui a pu filmer et étudier pendant 6 ans les cérémonies du Sigui débutées en 1967.

lébé1

Oumar dit "le Lébé" en parlant de l'ancêtre serpent, mais également nomme ainsi l'autel qui lui est consacré, ce que vous verrez dans la page suivante consacrée aux rites entourant la mort.

l_b__1

Pour en savoir plus:
Notes sur le culte du lébé chez les Dogons du soudan français Solange de GANAY


toutes les pages de ce carnet,                                         page suivante
cliquer dans l'icône ci-dessous :                            L'enterrement du défunt
Rites Funéraires I
retour_GPS_dogonbouton_suiteretour à l'accueil                  
retour accueil                




les PUBS!!!..... colère!

Les pubs ne sont pas voulues par Roots Voyage et retours
Ne plus les voir sur vos écrans ici comme ailleurs sur internet ?

SOLUTION (clic)